Sac de Voyage balluchon sable / Millésime Rugby

MRQD613

Nouveau

Sac de voyages désert de la collection bagagerie Millésime Rugby. Avec ses 45 litres il pourra aussi bien vous servir de sac de voyage pour de courts déplacements que de sac de sport.

Plus de détails

Millésime Rugby

41,66 €

En savoir plus

Présentation du sac de voyage désert

Pas uniquement beau mais également pratique, ce sac de voyage en toile aux allures vintage, propose une pochette interne ainsi qu'une pochette externe zippée pour y glisser les petits objets. Vous pouvez le porter en bandoulière grâce à sa lanière matelassée ou à la main.

Ce sac de voyages, avec son style intemporel, fait parti de la collection bagagerie de Millésime Rugby. C'est un produit générique sur lequel aucune année n'est marquée.

Fiche technique du sac de voyage désert

  • Broderie Millésime Rugby sur la poche.
  • Logo Millésime Rugby brodé au dessus.
  • Grosse toile Canvas.
  • Poche étui intérieure avec fermeture éclair.
  • Sac fourre-tout avec fermeture zip intégral.
  • Bandoulière ajustable avec coussinet.
  • 45 Litres
  • Poids = 452 grammes.
  • Dimensions : 58 x 30 x 30 cm

Les marquages

Les broderies sont réalisées directement sur le sac en France. Broderie monochrome noire du logo et "Millesime Rugby" brodé en marron sur la poche.

Millésime Rugby, la marque

Millésime Rugby est une jeune marque sportswear qui célèbre le rugby de votre année de naissance. Elle est volontairement positionnée sur des produits de qualité. De 1945 à nos jours, trouvez une collection correspondant à votre année de naissance mais également une collection générique sans date. 

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Sac de Voyage balluchon sable / Millésime Rugby

Sac de Voyage balluchon sable / Millésime Rugby

Sac de voyages désert de la collection bagagerie Millésime Rugby. Avec ses 45 litres il pourra aussi bien vous servir de sac de voyage pour de courts déplacements que de sac de sport.

Livraison et Retours

Livraisons et retours

Le délai de préparation / livraison

Les colis sont généralement préparés en 24h après réception de votre paiement. Lorsque que vous voyez le logo ci-dessous sur une fiche produit cela signifie que votre colis sera remis au transporteur sous 24H ouvrés. Si ce n'est pas le cas, nous vous offrons automatiquement un chèque cadeau de 10 €... n'hésitez pas à nous le réclamer en cas d'oubli.

Les délais d'expédition sont généralement de 24/48H par la Poste pour la France Métropolitaine. En Point relais le délai pourra être augmenté de 1 à 3 jours. Pour les colis expédiés en point relais, ils restent disponibles pendant 15 jours au point relais. Pour l'Europe les délais sont d'environ 4/5 jours. Pour le reste du monde les délais peuvent varier en fonction des contrôles douaniers.

Tous nos produits sont expédiés depuis la France métropolitaine.

Le coût du transport de votre colis

Les frais d'expédition sont offerts dès 86 € d'achat (1). En dessous de cette somme:

  • Pour la France métropolitaine, la Belgique et le Luxembourg, 4,60 € en relais colis
  • Pour la France Métropolitaine, forfait de 7,00 € en colissimo simple
  • Pour la France Métropolitaine, forfait de 7,95 € en colissimo contre signature
  • Pour les DOM-TOM, forfait de 15 € par la poste
  • Pour l'Union Européenne, forfait de 15 € par la Poste ou GLS
  • Pour l'Europe (hors UE), forfait de 20 € par la poste

Quelque soit le transporteur que vous choisissez, nous pourrons être amenés à en changer en fonction des impératifs du moment et/ou de la nature du colis, sans que cela n'impacte le prix total ni le délai de livraison.

Le retour de votre colis

Vous disposez de 15 jours pour nous retourner les articles pour échange ou remboursement.

En cas de retour d'un produit pour échange nous vous offrons les frais de relivraison (2).

Sur papier libre ou sur le bon de livraison, précisez si vous souhaitez un remboursement ou un échange. Dans ce cas, indiquez l'échange voulu (tailles, couleurs...).

La relivraison en cas d'échange est offerte chez EnModeRugby

Dans la plupart des cas, sauf si nous avons commis une erreur ou si l'article est défectueux, les frais de retour sont à votre charge. Mais le saviez-vous, si vous régler votre commande avec Paypal, ils prennent à leur charge les frais de retour !

vous frais de retour pris en charge

(1) En cas de retour de produits et de demande de remboursement de tout ou partie de votre commande, si celle-ci devient, après remboursement, inférieure à 86 € TTC, nous déduierons du remboursement des frais de port pour un montant forfaitaire de 7 €.

(2) Offre valable sur tous les produits sauf pour les produits en promotion, les articles/commandes ayant bénéficiés d'une remise ou les commandes ayant déjà bénéficié d'une livraison gratuite. Dans ce cas, nous vous demanderons une participation forfaitaire de 7 € aux frais de relivraison. 

Détail des informations de livraisons et de retour

Livraisons PREMIUM

EnModeRugby offre pour ses clients fidèles un service de livraison PREMIUM où, une fois l'abonnement souscrit, vous bénéficiez de la livraison gratuite en illimitée pendant 365 jours.

Comment ça marche ?

- Vous choisissez l'option LIVRAISON PREMIUM à l'étape 4 de votre commande et payez le prix correspondant à votre adresse de livraison (14 € TTC pour la France Métropolitaine)

- Sous 48 H vous recevez un code de réduction valable 1 an et vous permettant de commander par la suite autant que vous le souhaitez avec les frais de port gratuits. 

- La livraison se fait normalement par la Poste mais à chaque commande vous pourrez choisir le mode de transport (Poste à domicile ou relais colis).

- La livraison PREMIUM EnModeRugby est disponible que pour les destinations couvertes par nos services (Europe et Dom-Tom notamment). 

 

Conditions et tarifs

- L’inscription au service PREMIUM est strictement personnelle, il est interdit de la transférer à un tiers. Seules les commandes portant le nom de la personne l'ayant souscrite, peuvent bénéficier du service. Par contre, en tant que membre, vous pouvez changer à chaque fois l'adresse de livraison tant que cette adresse porte votre nom.

- Ce service est conditionné à un abonnement annuel payable en une fois lors de la première commande, soit 14 € TTC pour la France métroplotaine. 30 € TTC pour les autres destinations.

- L’adhésion au Service est valable un (1) an à compter de la date d’inscription.

- EnModeRugby pourra résilier l'abonnement ou annuler une commande s'il y a eu transmission à un tiers du code personnel de livraison gratuite.

- Le Membre pourra annuler l’adhésion au service PREMIUM dans un délai de 15 jours suivant la souscription, en contactant notre service clients. Les frais d'adhésion vous seront intégralement remboursés déduction faite des éventuels frais de port de la première commande. 

Paiements sécurisés

Notre offre de Paiements sécurisés

Nous vous proposons plusieurs solutions de paiement :

1/ Paiement par chèque: envoyez-nous votre chèque libellé à l'ordre de JACSONS au 13 Traverse Blanchard - 13016 Marseille. Votre commande vous sera expédiée à reception du chèque.

2/ Paiement par virement : Faites-nous un virement bancaire en précisant votre nom et numéro de commande. Votre commande vous sera expédiée à reception du chèque.

Identification Internationale (IBAN) : FR76 3000 3022 1900 0270 0047 412

Identification internationale de la Banque (BIC) :SOGEFRPP 

3/ Paiement sécurisé par carte bancaire : solution Société Générale entièrement sécurisé et crypté

4/ Paiement par compte Paypal :Avec Paypal vos frais de retour sont remboursés

Paiement sécurisé sur Enmoderugby

5/ Paiement en espèce : YesbyCash, vous permet de passer commande sur notre site puis d'aller payer votre commande en espèce dans l'un des points relais agréés.

Payez en espèce sur EnModeRugby

6/ Paiement par Amazon Pay : Avec Amazon Pay, utilisez votre compte Amazon pour payer votre achat sur EnModeRugby. Utilisez votre compte Amazon pour vous connecter, puis payez sans avoir à chercher votre carte de crédit ou à saisir une nouvelle fois votre adresse.

En Mode Rugby propose le paiement par Amazon Pay

Millésime Rugby célèbre votre année de naissance

Millésime Rugby

La marque vintage qui célèbre votre année de naissance

Chaque année est un Millésime nouveau au rugby.

Les années "Grandes réserves"

Millésime Rugby, les années Grandes Réserves

«Sur les terrains je mettais des bouchons, maintenant je les ôte»

1945 : Le SU Agen célèbre la libération

En avril, la seconde guerre mondiale n'est officiellement pas terminée, que le SU Agen remporte le championnat de France en battant le FC Lourdes 7-3 en finale au Parc des Princes. Dans les rangs du SUA, un deuxième ligne de 28 ans, Albert Ferrasse, qui sera par la suite président de son club pendant 20 ans (1965-1985) et surtout de la Fédération française de juin 1968 à décembre 1991.

En face de lui, un jeune 3e ligne de 21 ans qui fera bientôt parler de lui,  Jean Prat: il comptera 51 sélections en équipe de France et marquera 144 points. Il est un des acteurs des deux premières victoires françaises dans le Tournoi des Cinq Nations (1954 et 1955). Il est capitaine de l'équipe de France à seize reprises de 1953 à 1955. Il sera surnomé Mister Rugby par la presse britannique.

SU AGEN : Emile Béziat, Jean Clavé, Jean Londais-Béhère, Albert Ferrasse, Robert Landes, Jean Matheu-Cambas, Guy Basquet, Louis Cadaugade, Fernand Conquéré, Guy Maurel, Georges Baladie, Charles Calbet, Pierre Genestine, Robert Carabignac, Camille Bonnet

FC Lourdes : Albert Grave, Pierre Mouthe, Daniel Saint-Pastous, Robert Soro, Georges Baudean, François Soro, Jean Prat, Jean Augé, René Barzu, Charles Peyrade, Léon Bordenave, René Lhoste, Guy Faget, Bettino Pallavicini, Jean Laborde-Grange

1945, c'est votre année de naissance mais également celle  d'Albert Camou, ancien président de la FFR.

1946 : Pas de Pau pour le FC Lourdes

Comme en 1945, le FC Lourdes de Jean Prat accède à la finale mais s'incline à nouveau, face à la Section Paloise cette fois-ci, 11-0 au Parc des Princes. Les essais sont signés Lauga et Cazenave

Pau : Paul Moncassin, Lucien Martin, Henri Larrat, Pierre Aristouy, Edouard Salsé, Jean Lauga, Paul Theux, André Rousse, Théo Cazenave, Auguste Lassalle, Jean Estrade, Pierre Lauga, René Desclaux, Robert Duthen, Jean Carmouze

Lourdes : Daniel Saint-Pastous, Fernand Carassus, Eugène Buzy, Joseph Dutrey, René Chaubet, François Soro, Jean Prat, Jean Davant, René Barzu, Charles Peyrade, Guy Faget, Jésus Cano, André Chanfreau, Bettino Pallavicini, Georges Bernadet

La section paloise qui est également en finale de la Coupe de France mais s'incline face au Stade Toulousain.

En 1946, les Wallabies partent en tournée chez leurs voisins All-Blacks et remportent les 3 test-matchs !

Le 26 janvier, le XV de France se déplace à Lansdowne Road en irlande et s'impose 4-3

1946, c'est votre année de naissance mais c'est également celle d'Alain Estève, 2e ligne et international français à 20 reprises. Pour la petite histoire, le journal anglais 'The Sunday Times' l'avait classé, en 2006, second joueur français le plus terrifiant... derrière Gérard Cholley ! 

1947 : Le XV de France réintègre le tournoi

En 1947, le Stade Toulousain remporte le championnat de France en battant Agen 10-3, au stade des Ponts Jumeaux à Toulouse. C'est son septième sacre.

Stade Toulousain :  A. Melet, H. Dutrain, A. Brouat, P. Gaussens, F. Sanchez, o) R. Baqué, m) Y. Bergougnan, A. Caraguel, Y. No,‚ R. Barran (cap.), E. Fabre, J. Gaulène, J. Larzabal, F. Lopez, R. Jolivet. 
SU Agenais :  F. Martin, P. Genestine, P. Bernadaux, G. Carabignac, M. Pomathios, o) C. Bonnet, m) A. Gommès, J. Gomis, F. Ferria, G. Basquet, R. Landes (cap.), A. Ferrasse, E. Beziat, J. Clavé‚ R. Bonnet. 

Du côté agenais, à noter la présence d'Albert Ferrasse et Guy Basquet, qui seront plus tard président et vice-président de la fédération française de rugby. A noté que Guy Basquet, fait unique dans les anales, fut expulsé.... temporairement ! Coupable d'un coup de pied sur l'ailier toulousain, le 3e agenais est exclu par l'arbitre mais devant les protestations agenaise, qui menacent de quitter le terrain, un dirigeant fédéral, M. Bru, coupera la poire en deux, permettant à Basquet de revenir sur le terrain... en seconde période !

Cette année là, le XV de France, qui avait été exclu du tournoi des V Nations en 1931 pour "professionnalisme" mais surtout pour 'jeu violent', réintègre la compétiition et termine 3e. En fait la France avait été réintégrée en 1939 mais la guerre n'avait pas permis que le Tournoi ait lieu. Face à l'Ecosse, le capitaine écossais aura un geste de fair-play unique: un ballon trainant dans leur en-but, Geddes et Lassegue plongent en même pour aplatir, l'arbitre hésite et le capitaine écossais de dire : « Il y a essai, le Français a touché avant moi »

1947, c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Gareth Edwards, demi de mêlée international gallois ayant obtenu 53 sélections entre 1967 et 1978. C'est également celle de Bernard Lapasset qui sera président de la FFR et de l'IRB de 2008 à 2016. C'est également celle de Max Guazzini, président du Stade Français de 1992 à 2011

1948 : 1er bouclier pour Lourdes

En 1948, l'Irlande réalise le premier grand chelem de son histoire dans le tournoi des V Nations. La France termine à la seconde place et bat le Pays de Galles en terre celte pour la première fois.  A l'issue du match, la presse britannique surnoma Robert Soro, deuxième ligne du XV de France, le 'Lion de Swansea' !

A Toulouse, Le FC Lourdes remporte le Championnat de France en battant le RC Toulon en finale 11 à 3. C'est le 1er titre des lourdais qui entrent dans une décennie glorieuse qui verra les coéquipiers de Jean Prat conquérir 5 autres boucliers

FC Lourdais :  M. Prat, G. Bernadet, A. Labazuy, J. Estrade, G. Faget, o) H. Claverie, m) R. Labarthète, B. Hourcade, F. Lacrampe, J. Prat (cap.), E. Buzy, J. Massare, L. Tilh, F. Carassus, D. Saint-Pastous. 

RC Toulonnais :  M. Bodrero, D. Loiseau, L. Bordenave, D. Salomone, P. Jeanjean, o) G. Frois, m) G. Vassal, H. Cuzacq, M. Jaffrain, G. Pinardaud, F. Bonnus, R. Sancey (cap.), P. Monier, H. Laugier, J. Allessandri. 

1948 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Daniel Herrero, ancien joueur de rugby à XV français qui évoluait au poste de troisième ligne centre. C'est également celle de Richard Astre, Claude Dourthe, surnomé le Chameau ou encore Jean-Pierre Romeu.

1949 : 1er bouclier pour Castres

Le 22 mai 1949 le Castres Olympique remporte le Championnat de France en battant le Stade Montois en finale 14-3. C'est son premier titre.

Castres Olympique :  J. Moreno, M. Siman, R. Espanol, R. Fabre, A. Balent, o) A. Torrens, m) A. Chanfreau, J. Matheu-Cambas (cap.), R. Lopez, R. Colli, V. Lachat, J. Pierre-Antoine, J. Larzabal, A. Alary, C. Fité. 

Stade Montois : A. Bonnecaze, R. Cabos, J. Dachary, J. Loyola, A. Labeyrie, o) E. Baradat, m) J. Darrieussecq (cap.), R. Lasserre, J. Larrezet, G. Berrocq-Irigoin, J.N. Brocas, C. Casassus, A. Brocas, P. Pascalin, L. Beheragaray. 

Après son grand chelem l'année précédente, l'Irlande remporte à nouveau le Tournoi des V Nations. C'est la France, qui termine à la second place, qui la prive d'un second Grand Chelem. Le XV du Trèfle se contente de la Triple Couronne. A noté que dans les rangs irlandais, le ¾ centre Tom Gavin est un prêtre catholique.

Cette année, les All-Blacks partent en tournée en Afrique du Sud, sans leurs joueurs Maori, pour satisfaire à l'Apartheid ! La Nouvelle-Zélande sera punie par 4 défaites en autant de test-matchs.

En août, le XV de France part en tournée en Argentine et remporte les 9 matchs au programme.

Le Groupe France: Pierre Aristouy Yves Bergougnan, Noel Baudr, Eugene Buzy, Lucien Caron, Francis Desclaux, Gerard Dufau, Pierre Dizabo, Henri Dutrain, Robert Geneste, Marcel Jol, Robert Lacrampe, Jean Lassegue, Paul Lasaosa, Jean Matheu, Alban Moga, Andre Moga, Lucien Martin, Jean Prat, Michel Pomathios, Robert Soro, Maurice Terreau

1949, c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de John Peter Rhys Williams dit JPR Williams, arrière international gallois (55 sélections entre 1969 et 1981). Côté français, c'est la naissance de Francis Haget, qui sera finaliste de la coupe du Monde en 1987 et remportera 2 tournois avec le XV de France, de Jean-Claude Skrela qui fut l'un des 15 joueurs vainqueurs du Grand Chelem 1977, avant de devenir sélectionneur du XV de France lors de la finale de la Coupe du Monde en 1999. Roland Bertranne, 69 sélections nationales, fut également l'un des 15 guerriers du tournoi 1977.

1950 : Bis repetita pour le C.O.

En mars 1950 l'équipe du Pays de Galles remporte le Tournoi des cinq nations en réussissant un Grand Chelem. Il ne concède que 8 points pour 50 marqués. Le XV de France termine 4e. A noter que du côté Français, Robert Soro refuse sa sélection contre l'Ecosse en raison de la non titularisation de son compère de 2ème ligne, Alban Moga !

Autre anecdote, lors du match France/Irlande, le pack tricolore comptait deux internationaux d'athéltisme. Daniel Héricé fut champion de France du lancer de disque et du décathlon ; René Biénès, champion régional de décathlon et de gymnastique.

Le 16 avril, le Castres olympique remporte un second titre de Champion de France consécutif en battant le Racing club de France en finale 11-8. A noter que le Racing comptait dans ses rangs deux athlètes de haut niveau dans d'autres sports : Porthault, allait en 1952 participer à la demi-finale du mètres des Jeux Olympiques d'Helsinki. Devant, le rameur Guilbert fut sept fois champion de France d'aviron !

Castres Olympique :  J. Moreno, M. Siman, J. Siman, R. Espanol, A. Balent, o) A. Torrens m) A. Chanfreau, J. Matheu-Cambas (cap.), V. Lachat, R. Coll, G. Amen, J. Pierre-Antoine, J. Larzabal, A. Alary, C. Fité. 
RC France : P. Dizabo, A. Porthault, P. Jeanjean, F. Desclaux, F. Cazenave, o) L. Dionnet, m) G. Dufau (cap.), P. Salles-Robis, L. Pardas, J.C. Bourrier, C. Guilbert, F. Varenne, M. Fontvielle, J. Benetière, J. Lhospital.

1950, c'est votre date de naissance mais c'est aussi celle des All Blacks Bryan Williams (38 sélections) , Bruce Robertson (34 sélections) et Andy Haden (41 sélections), ou de l'international français et trois-quart aile de Montferrand, André Dubertrand. C'est également l'année de naissance de l'international français Pierre Dospital qui remporta le Tournoi des V Nations en 1981 et 1983.

1951 : Le seul titre de l'US Carmaux

En mai, l'US Carmaux remporte le Championnat de France en battant le Stadoceste tarbais en finale 14-12 après prolongations. Ce l'unique titre de 1ère division des tarnais. Les Tarbais perdent également cette année la finale de la Coupe de France face au FC Lourdes de Jean Prat.

US Carmausine : J. Sagols, R. Deleris, G. Golaszewski, G. Cassou, F. Cassou,o) G. Lasmolles, m) R. Pagès (cap.), L. Aué‚ J. Régis, R. Pailhous, A. Dalla Riva, J. Gervais, R. Carrère, L. Cornbettes, J.M. Bez.
Stadoceste Tarbais : R. Chaubet, M. Cazaux, A. Lavantès, L. Suberbie, A. Bagnères, o) A. Abadie, m) L. Dufourc, A. Save, S. Tonus, G. Paratge, R. Soulet, J. Dutrey (cap.), A. Fourcade, R. Bel, M. Lafitte.

Dans le tournoi des V Nations, le XV de France ne concède qu'une défaite 9-8 en Irlande et terminent à la seconde place derrière le XV du trèfle qui ne réalise pas le grand chelem à cause d'un match nul 3-3 au Pays de Galles.

1951 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle d'Armand Vaquerin, pilier emblématique du grand Béziers, il porta également le maillot tricolore à 26 reprise dans les années 70.  Il fait partie, selon The Sunday Times, des 10 joueurs de rugby français les plus effrayants ! Il décède en 1993 à l'âge de 42 ans,  au cours d'une « démonstration » de roulette russe dans un bar biterrois. Il reste à ce jour le recordman du plus de bouclier de Brennus remporté.... 10!

1952 : Le 2e titre du FC Lourdes

Le 16 février 1952, les Springboks infligent une sévère défaite au XV de France à Colombes 25-3. 

En Avril, le Pays de Galles remporte le Tournoi des V Nations avec le Grand Chelem à la clef. La France doit se contenter d'une seule victoire face à l'Ecosse 13-11.

En Mai, le FC Lourdes, emmené par Jean Prat, remporte le Championnat de France en battant l'USA Perpignan en finale 20 à 11.

FC Lourdais : H. Claverie, J. Crabé‚ R. Martine, M. Prat, J. Estrade, o) A. Labazuy, m) F. Labazuy, J.R. Bourdeu, T. Manterola, J. Prat (cap.), E. Salsé‚ L. Guinle, E. Buzy, R. Saurat, D. Saint-Pastous. 
USA Perpignanais :  N. Brazès, S. Torreilles, J. Galy, J. Bergue, G. Rous,o) R. Furcade, m) S. Menichelli, R. Cazeilles, E. Delonca, F. Grau (cap.), A. Sanac, G. Roucariès, R. Parisé‚ J. Conill, J. Guasch. 

Pour la petite histoire, l'année 1952 a bien failli être celle de la fin du championnat de France ! C'est en tous cas la décision ubuesque qu'avait prise le Président Eluère pour faire plaisir aux britanniques qui voyaient dans notre championnat les racines du mal, mais devant la conjuration de 465 clubs, la FFR recula.

1952 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle d'Alain Maleig (3e ligne du Stadoceste tarbais et 7 sélections avec le XV de France), de Guy Laporte (Ouvreur du SC Graulhet et 16 sélections en Bleu) et bien entendu de Jean-Pierre Rives, ancien 3e ligne aile du Stade toulousain puis du Racing club de France, fondateur des Barbarians français en 1979 et  capitaine incontournable de l'équipe de France, avec laquelle il gagne deux Grand chelems, en 1977  et 1981.

1953 : Le FC Lourdes enchaine

En mars 1953, l'Angleterre remporte le tournoi des V Nations. Comme l'an passé, le XV de France doit se contenter d'une victoire face à l'Ecosse.

Le FC Lourdes de Jean Prat remporte le Championnat de France, pour la seconde fois consécutive, en battant le Stade montois en finale 21-16. Dans les rangs montois, un trois-quart centre de 19 ans qui disputait son premier match en première et qui intégrera rapidement le XV de France, André Boniface.

FC Lourdais : H. Claverie, J.R. Bourdeu‚ R. Martine, M. Prat, J. Estrade, o) A. Labazuy, m) F. Labazuy, H. Domec, T. Manterola, J. Prat, L. Guinle, A. Lafont, E. Buzy (cap.), A. Abadie, D. Saint-Pastous. 
Stade Montois : A. Bonnecaze, F. Cazenave, A. Boniface, C. Fontanié, G. Dagès, o) G. Laussucq, m) J. Darrieussecq (cap.), M. Lestage, J. Larrezet, G. Berrocq-Irigoin, A. Brocas, J. Beloqui, R. Carrère, P. Pascalin, L. Beheregaray. 

Le 19 décembre, les All-Blacks, en tournée en Europe, jouent leur premier test-match à l'Arms Park face au Pays de Galles, et s'inclinent 13-8.

1953 est votre année de naissance mais c'est également celle de Jean-Pierre Garuet (42 sélections avec le XV de France et finaliste de la Coupe du Monde 1987) ou de Jean-Luc Joinel (51 sélections avec le XV de France et finaliste de la Coupe du Monde 1987) 

1954 : La 1ère face aux Blacks

Le XV de France bat pour la première fois les All Blacks le 27 février 1954. C'est Jean Prat qui est à la fois le capitaine des Bleus et le réalisateur des trois points qui donnent la victoire aux Français. Les Blacks se rattrapèrent en battant l'Irlande, l'Angleterre et l'Ecosse.

En Mars 1954, le XV de France confirme ses progrès et pour la première fois, remporte le tournoi des V Nations, certes à égalité de points avec l'Angleterre et le Pays de Galles. Notons qu'avec le système de décompte actuel au goal-average c'est le Pays de Galles qui aurait gagné devant l'Angleterre.

Contre le Pays de Galles débute un jeune pilier de 20 ans, Amédée Domenech, dit Le Duc, qui sera un cadre du XV de France jusqu'en 1963, et avec lequel il marquera 8 essais et remportera 5 tournois !

Décidément cette année 1954 est celle des premières puisque le FC Grenoble Isère remporte son 1er Bouclier de Brennus face à Cognac, le 23 mai au Stadium de Toulouse par 5 à 3.

C Grenoble :  P. Claret, A. Morel, G. Echevet, G. Belletante (cap.), M. Pliassof, o) R. Raqué, m) J. Liénard, H. Coquet, E. Smogor, S. Lanfranchi, D. Parolai, P. Rein, R. Duhau, I. Bionda, R. Martin. 
US Cognacaise :  G. Mauroux, P. Rarboteau, J. Meynard, A. Puissant, G. Béhotéguy, o) R. Sureaud, m) G. Dumont, R. Savin, R. Biénès (cap.), F. Puissant, R. Porchier, J. Lagrange, F. Robert, P. Tissendier, C. Rouby. 

1954 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Daniel Dubroca talonneur international français à 33 reprises entre 1979 et 1988 et finaliste de la Coupe du Monde 1987 mais aussi de Jacques Brunel joueur à Grenoble, Carcassonne et Auch mais surtout connu pour sa carrière d'entraîneur de l'USAP ou du XV d'Italie.

1955 : Jean Prat devient "Mr Rugby"

Pour la seconde année consécutive, l'équipe de France termine le tournoi des V Nations à la première place; Le 26 mars 1955, le XV de France emmené par son capitaine Jean Prat, qui effectue son dernier match en bleu dans le tournoi, accueille au Stade de Colombes le XV Gallois pour tenter de remporter le premier Grand Chelem de son histoire.... les gallois qui s'imposèrent 16-11 en décidèrent autrement mais grands seigneurs ils portèrent Jean Prat en triomphe à la fin de la partie... un journaliste  anglais le surnomme alors Mister Rugby  !

Le 22 mai 1955, au parc Lescure de Bordeaux, l'USA Perpignan remporte son premier Championnat de France en battant le FC Lourdes en finale 11-6. C'est l'année de tous les trophées pour les catalans qui remportent aussi, le challenge du Manoir (22 à 11 face à Mazamet), le titre de champion de France avec ses juniors Reichel et est vice-champion avec ses juniors Crabos (catégorie créée en 1950 et déjà titrés en 1953 et 1954)!

USA Perpignan :  J. Sagols, S. Torreilles, R. Monié, G. Rous, R. Garrigue, J. Serre, G. Gauby, H. Doutres, G. Llaury, V. Mestres, A. Sanac (cap.), G. Roucariès, P. Lacaze, Capell, R. Pallach, F. Gimenez. 
FC Lourdais :  P. Lacaze, H. Rancoule, R. Martine, M. Prat, G. Calvo, o)A. Labazuy, m) F. Labazuy, C. Domec, T. Manterola, J. Prat (cap.), L. Guinle, J. Barthe, D. Saint-Pastous, A. Abadie, A. Lafont. 

1955 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Jérôme Gallion, demi de mêlée et international français à 32 reprises, ou du demi d'ouverture gallois Gareth Davies qui gagna le tournoi en 1979.

1956 : Le 4e bouclier du FC Lourdes

Le 14 avril 1956, le Pays de Galles remporte le Tournoi des V Nations. La France termine à la seconde place avec l'Angleterre.

Deux curiosités à noté lors du crunch: initialement prévu le 25 Février, il ne se disputa qu’en Avril en raison du froid sibérien que connut l’Europe au cet hiver. Ce fut le premier match reporté de l’équipe de France... et l'arbitre de touche anglais était un certain Denis Thatcher mari de la future dame de fer, premier ministre anglais.

Le 3 juin, le FC Lourdes remporte le Championnat de France en battant l'US Dax en finale sur le score de 20-0. C'est le 4e titre en cinq ans des coéquipiers de Jean Prat.

FC Lourdais : P. Lacaze, H. Rancoule, G. Calvo, M. Prat, P. Tarricq, o)A. Labazuy, m) F. Labazuy, H. Domec, J. Barthe, J. Prat (cap.), L. Guinle, A. Lafont, J. Taillantou, P.A. Capdevielle, T. Manterola. 
US Dacquoise : P. Albalaladejo, J. Susbielle, J. Othats, P. Lasaosa (cap.), R. Albaladejo, o) C. Boniface, m) P. Castra, R. Darracq, D. Labadie, G. Dubois, P. Augé‚ R. Lapique, A. Bérilhe, J. Bachelé‚ C. Lassère. 

Dans les rangs dacquois, une jeune de 23 ans qui a déjà fait son chemin et qu'on surnommera plus tard Monsieur Drop ! Mais ce jour là  les coups de pied de Pierre Albaladejo ne sont pas au rendez-vous et il manque trois buts bien placés.

1956, c'est votre année de naissance mais également celle de  Clive Woodward, joueur international anglais à 21 reprisesmais surtout connu pour avoir été le sélectionneur du XV de la Rose champion du monde en 2003. C'est également celle de Michel Crémaschi, pilier, 11 fois international français. C'est également l'année de naissance d'Alain Lorieux, finaliste de la Coupe du monde avec la France en 1987, tout comme Pascal Ondarts et Dominique Erbani.

1957 : 1ère diffusion du Tournoi

Le 16 mars 1957, le XV d'Angleterre termine son tournoi sur un Grand Chelem. La France, après trois années encourageantes où elle termina deux fois première, hérite de la cuillère de bois.... pas de chance c'est l'année qu'avait choisit l'ORTF pour diffuser le Tournoi !

Le 26 mai, au stade Gerland de Lyon, le FC Lourdes conserve son titre de champion de France après avoir battu le Racing club de France au Stade de Gerland à Lyon sur le score de 16 à 13. Pour l'anecdote, le Racing s'est hissé en finale au bénéfice de l'âge ! En effet à l'époque, le Racing et Graulhet ne s'étant pas départagés après la prolongation (6-6), c'est cette règle un peu farfelue qui départageait les équipes !

FC Lourdais : P. Lacaze, M. Vannier, H. Rancoule, R. Martine, M. Prat, J. Tarricq, (o) A. Labazuy, (m) F. Labazuy, H. Domec, J. Barthe, J. Prat (cap.), L. Guinle, A. Lafont, J. Taillantou, P. Deslus, T. Manterola. 
RC France : M. Vannier, A. Chappuis, A. Marquesuzaa, C. Vignes, P. Conquet,o) P. Chaubet, m)G. Dufau (cap.), J. Brun, M. Crauste, F. Moncla, S. Grousset, M. Gri, M. Paillassa, J. Labèque, C. Bourbié. 

1957 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Philippe DINTRANS talonneur du XV de France (51 sélections), finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1981 et 1989.

1958 : La naissance de Serge Blanco

En mars 1958 l'Angleterre termine à la première place du Tournoi des V nations en concédant deux matchs nuls. La France termine à la 3e place avec deux victoires.

Le 18 mai 1958 au Stadium de Toulouse le FC Lourdes remporte à nouveau le championnat de France face à Mazamet 25-8. C'est le 3e titre consécutif des co-équipiers de Jean Prat.

FC Lourdais :  P. Lacaze, H. Rancoule, R. Martine, M. Prat, P. Tarricq, o) A. Labazuy, m) F. Labazuy, H. Dornec, J. Barthe, J. Prat (cap.), L. Guinle, A. Lafont, J. Taillantou, P. Deslus, T. Manterola. 
SC Mazamet : E. Jougla, J. Lepatey, G. Roques, M. Pastres, A. Fort,o) E. Duffaut, m) J. Serin, J. Arrambide, Y. Dufour, A. Quaglio, A. Masbou, L. Mias (cap.), D. Manterola, G. Lacoste, G. Biénès. 

Les Springboks affrontent les Français en 1958 dans une série historique pour les Bleus. Le 16 août 1958, l'équipe de France remporte sa première victoire par 9-5 face aux Springboks à l’Ellis Park de Johannesburg, sous la conduite de Lucien Mias, le Docteur Pack. La tournée en Afrique du Sud de l'équipe de France, pourtant handicapée par plusieurs absences, est un succès complet car lors du premier match elle avait fait match nul 3-3. Ceci n’était jamais arrivé à une équipe nationale sur le sol des Boers depuis 1896 !

1958 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Pierre Berbizier, demi de mêlée international français sélectionné à 56 reprises, et de Serge Blanco, international français (93 sélections) évoluant au poste d'arrière.

1959 : 1er Tournoi pour les Bleus

Le 18 avril 1959, pour la première fois de son histoire, le XV de France termine seul premier du Tournoi des V Nations en ayant concédé une défaite en Irlande et un nul à Twickenham. Lors du match France –Ecosse, les Français, pour la première fois de leur histoire, jouent en rouge, sans que l’on sache pourquoi... on ne verra plus de tunique rouge, à part celle de Jean-Pierre Rives tâchée de sang, avant le maillot adidas de 2015.

Le 24 mai 1959, le Racing Club de France devient Champion de France en battant en finale à Bordeaux le Stade Montois 8-3. C'est le 4e bouclier des franciliens, le premier depuis 1902 ! Pour l'anecdote, le RCF compte dans ses rangs trois joueurs, François Moncla, Michel Crauste et Arnaud Marquesuzaa qui remporteront à nouveau le Bouclier de Brennus, mais sous d'autres couleurs, le FC Lourdes et Moncla avec la Section Paloise.

RCF : Roger Labernède, Claude Obadia, Jean-Pierre Beigbeder, Serge Grousset, Stéphane Boize, François Moncla, Michel Crauste, Marc Paillassa, Henri Lasserre, Louis Fernandez, Robert Navarre, Emile Barbaste, Arnaud Marquesuzaa, Alain Chappuis, Michel Debet

Mont-de-Marsan : Pierre Cazals, Pierre Pascalin, Jean-Baptiste Amestoy, Paul Tignol, Pierre Capbert, Jean-Roger Bourdeu, Jacques Bourdeu, Ferdinand Roumat, Pierre Lacroix, Louis Requenna, Christian Darrouy, André Boniface, Guy Boniface, Gérard Dagès, Francis Darroze

1959 c'est votre année de naissance, mais c'est aussi celle de Patrick Estève, finaliste de la Coupe du Monde en 1987 (25 sélections nationales), Marc Cécillon (47 sélections nationales) ou de Marc Andrieu (26 sélections nationales), finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du Tournoi des 5 nations en 1988 et 1990.

1960 : L'avènement de Monsieur Drop

Le Tournoi des cinq nations 1960 voit la victoire de la France et de l'Angleterre avec trois victoires pour un match nul concédé à Paris sur un score de (3-3). Pierre Albaladejo est le meilleur marqueur français du tournoi avec 11 points (dont 3 drops) face à l'Irlande ce qui lui vaudra le surnom de "Monsieur Drop".

Le 22 mai, le FC Lourdes devient champion de France en battant en finale, au Stadium de Toulouse, l'AS Béziers sur le score de 14-11... c'est le septième titre en 12 ans du FCL ! Pour la petite histoire, l'A.S. Biterroise et le F.C. Lourdais ayant les mêmes couleurs, bleu et rouge, les Héraultais enfilèrent une tenue jaune.

FC Lourdais : G. Calvo, P. Faur, R. Martine (cap.), A. Marquesuzaa, P. Tarricq, o)A. Labazuy, m) F. Vallée, H. Domec, R. Crancée, M. Crauste, L. Guinle, A. Lafont, J. Taillantou, P. Deslus, T. Manterola. 
AS Biterroise : P. Dedieu, R. Spagnolo, J. Fratangelle, Y. Boggiano, L. Rogé‚ o)R. Raynal, m)P. Danos (cap.), R. Gensane, J. Amal, F. Rondi, A. Gayraud, P. Mercier, F. Mas, E. Bolzan, R. Barrière. 

Le 5 juin 1960, pour la première fois, la Roumanie bat l'équipe de France à Bucarest 11-5

1960 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Laurent RODRIGUEZ, Finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1983, 1987, 1988 et 1989, ou de Jean CONDOM, Finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1983, 1986, 1987, 1988 et 1989. 

1961 : Le 1er bouclier de l'AS Béziers

Le 15 avril 1961 la France, avec trois victoires pour un match nul concédé à Twickenham sur un score de (5-5), remporte le troisième Tournoi des cinq nations d'affilée!

Le 28 mai l'AS Béziers devient champion de France en battant en finale, au Stade Gerland de Lyon, l'US Dax sur le score de 6-3. C'est le premier de ses 11 boucliers. L'arbitre de la finale était Bernard MARIE, père de Michèle Alliot-Marie.

AS Biterroise :  P. Dedieu, R. Spagnolo, J. Fratangelle, R. Raynal, L. Rogé‚ o) R. Bousquet, m)P. Danos (cap.), L. Angeli, J. Arnal, F. Rondi, A. Gayraud, J. Salas, F. Mas, E. Bolzan, R. Barrière. 
US Dacquoise :  E. Carrère, R. Albaladejo, J. Bénédé, J. Othats, C. Darbos, o)P. Albaladejo, m) J.C. Lasserre, P. Darbos, C. Contis, G. Dubois, M. Cassiède, C. Lassère, A. Bérilhe (cap.), L. Berho, J. Bachelé.

La venue en France des Springboks était très attendue des deux côtés après l'affront subi en 1958 (victoire de la France 5-9 à l'Ellis Park Stadium de Johannesburg), mais la rencontre se solde par un 0-0. Le XV de France se rend en Nouvelle-Zélande où elle perd ses 3 test-matchs mais gagne son match en Australie.

1961 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Didier CAMBERABERO Finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1983 et 1993, Franck MESNEL Finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1987, 1989 et 1993 ou Jean-Baptiste LAFOND vainqueur du tournoi des 5 nations en 1986, 1987, 1988, 1989 et 1993.

1962 : Le triplé de Crauste face à l'Angleterre

Le 14 avril 1962 la France, avec trois victoires et une défaite, remporte le Tournoi des cinq nations. C'est le sixième titre (le quatrième consécutif) pour le XV de France. Pierre Albaladejo est le meilleur marqueur français du tournoi avec 14 points et Michel Crauste a marqué le plus grand nombre d'essais: quatre dont trois contre les Anglais.

Pour la petite histoire, en 1962, le Pays de Galles est frappé par une violente épidémie de varicelle. L'Irlande, qui doit recevoir son voisin gallois le 10 mars, obtient que le match soit reporté à une date ultérieure. Rendez-vous est pris le 28 avril, dans l'espoir que le virus s'évanouisse d'ici là. La maladie persistant, la rencontre se joue finalement le 17 novembre 1962, soit 7 mois après la date prévue initialement ! 

Le 27 mai, le SU Agen devient champion de France en battant en finale, au Stadium municipal de Toulouse, l'AS Béziers sur le score de 14-11.

SU Agenais : J.P. Razat, M. Arino, H. Garcia, C. Salères, S. Méricq, o)J.C. Hiquet ; m)P. Lacroix (cap.), L. Echavé‚ F. Zani, M. Sitjar, G. Cavaillès, C. Matkowski, G. Miquel, J.C. Malbet, J.P. Clar. 
AS Biterroise : P. Dedieu, R. Spagnolo, J. Fratangelle, M. Bernatas, A. Folch, o) R. Bousquet, m)P. Danos (cap.), R. Gensane, J. Salas, R. Rondi, A. Gayraud, C. Vidal, F. Mas, E. Bolzan, J. Arnal. 

Le Challenge Yves du Manoir est remporté par le Stade montois qui bat la Section paloise par 14 à 9.

1962 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Gavin Hastings arrière du XV d'Ecosse écossais, Philippe Sellacentre du SUA et du XV de France, Grant Fox, ouvreur des All-Blacks et champion du monde en 1987, ou David Campese, joueur de rugby à XV international australien (101 sélections). C'est également l'année de naissance de Philippe Sella, qui avec 111 sélections reste le français le plus capé, de Denis Charte, finaliste de la Coupe du monde 1987, Eric Champ, emblématique capitaine du RCT ou  de Patrice Lagisquet, également finaliste en 1987.

1963 : Finale 100% landaise

Le 23 mars 1963, l'équipe de France de rugby à XV termine deuxième du Tournoi des cinq nations avec deux victoires et deux défaites, derrière l'Angleterre et à égalité avec l'Écosse.

Le 2 juin 1963, le Stade Montois remporte le championnat après avoir battu l'US Dax en finale. Pour la première fois depuis 1934, la finale oppose deux équipes du même département (les Landes). C'est la première et seule victoire en finale du Stade Montois en finale du championnat de France de rugby. Pour l'anecdote, à la prison de Mont-de-Marsan, trois détenus profitent que les gardiens soient absorbés par la rencontre pour se faire la belle !

Stade Montois : J. Gourgues, C. Darrouy, G. Boniface, A. Boniface, André Caillau, o) Alain Caillau, m) P. Lestage, P. Couralet, F. Martinez, G. Hillcock, P. Tignol, G. Urbieta, P. Cazals, B. Cès, J.B. Amestoy. 
US Dacquoise :  C. Barbe, C. Darbos, J. Bénédé, H. Willems, R. Albaladejo,o)P. Albaladejo, m)J.C. Lasserre, B. Dutin, C. Contis, G. Dubois, J.C. Labadie, M. Cassiède, A. Bérilhe, L. Berho, C. Lassère. 

Le même jour le Challenge Yves du Manoir est remporté par le SU Agen qui bat le CA Brive par 11 à 0.

1963 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Rob Andrew, demi d'ouverture international anglais à 71 reprises, de Sean Fitzpatrick, talonneur international néo-zélandais comptabilisant 92 sélections, de Louis ARMARY, finaliste de la Coupe du monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1988,1989 et 1993 ou d'Éric BONNEVAL, finaliste de la Coupe du Monde en 1987 et vainqueur du tournoi des 5 nations en 1986, 1987 et 1988.

1964 : Naissance de Bernard Laporte

Le 8 février 1964, à Colombes, le XV de France reçoit les All-Blacks et s'incline 12-3

France : Claude Lacaze - Jean Gachassin, Guy Boniface, André Boniface, Jean Dupuy - (o) Pierre Albaladejo - (m) Jean-Claude Lasserre - Michel Crauste, Jean Fabre (cap) , Jean-Joseph Rupert, Benoît Dauga, Jean Le Droff, Jacques Bayardon, Jean-Michel Cabanier, Jean-Claude Berejnoï

Le 11 avril 1964 le XV de France termine son tournoi en battant l'Irlande, sa seule victoire. Le Tournoi est conjointement gagné le Pays de Galles et de l'Écosse.

Le 24 mai 1964, au Stadium Munucipal de Toulouse,  la Section paloise a remporté le championnat 1963-1964 après avoir battu l'AS Béziers en finale 14-0. C'est le troisième titre de Pau, le précédent a été obtenu en 1946.

Section Paloise : R. Toyos, J. Clavé‚ J. Piqué‚ C. Rouch, R. Lhande, o)J. Capdouze, m)J. Duluc, H. Cazabat, F. Moncla (cap.), B. Vignette, J.B. Doumecq, J.P. Saux, M. Etcheverry, A. Abadie, E. Ruiz. 
AS Biterroise :  P. Dedieu, C. Grau, J. Fratangelle, I. Barrière, R. Bousquet, o) M. Bematas, m)P. Danos (cap.), R. Gensane, J. Salas G. Bonneric, L. Gagnière, C. Vidal, G. Ribot, E. Bolzan, C. Malet. 

Le Challenge Yves du Manoir est remporté par l'AS Béziers qui bat la Section paloise par 6 à 3.

En 1964, nait Notre Dame du Rugby, une chapelle minuscule des Landes, œuvre de l’abbé Michel Devert, après le décès en 1964 de trois joueurs de rugby à XV de Dax dans un accident de voiture : Jean Othats, Émile Carrère et Raymond Albaladejo.

1964, c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Laurent Cabannes, troisième de la Coupe du Monde en 1995, Vainqueur du tournoi des 5 nations en 1993 (49 sélections nationales) ou de Bernard Laporte, Joueur et entraîneur du XV de France et du RC Toulon et homme politique.

1965 : 4e bouclier pour le SU Agen

Le 27 mars 1965, malgré sa défaite 22 à 13 contre l'équipe de France, le Pays de Galles remporte le Tournoi des Cinq Nations mais ne réalise pas le Grand Chelem. La France termine à la seconde place.

En avril, l'US Cognac remporte le Challenge Yves du Manoir grâce à sa victoire en finale 5 à 3 sur l'USA Perpignan.

Le 23 mai, au Stade Gerland de Lyon,  le SU Agen remporte le championnat de France après avoir battu le CA Brive en finale sur le score de 15 à 8.

SU Agenais : J.L. Dehez, J.C. Soula, P. Gruppi, J.P. Razat, B. Pomiès, o)J.C. Riquet, m)P. Lacroix (cap.), S. Viotto, F. Zani, M. Sitjar, M. Lasserre, J. Fort, R. Palladin, J.C. Malbet, M. Lagiewski. 
CA Briviste : P. Villepreux, P. Besson, M. Marot, C. Besson, S. Castiglioni, o) J.C. Roques, m)M. Puget (cap.), G. Burguet, J.P. Delfour, M. Lewin, J. Normand, R. Fite, M. Marsaud, P. Bessot, C. Freyssinet. 

Pour l'anecdocte, 1965 c'est la création et première édition de la Coupe Ibérique, disputée entre clubs espagnols et portugais. Lors de cette première édition, les Espagnols du Real Canoe RC remportent le petit championnat.

1965 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle d'Olivier MERLE, surnommé l'homme et demi en raison de sa stature impressionnante, Vainqueur du tournoi des 5 nations en 1997 (45 sélections nationales) ou de Vincent MOSCATO, comédien et animateur de radio (4 sélections nationales).

Les années "Vendanges tardives"

Millésime Rugby, les années vendanges tardives

«Avant je passais les ballons, désormais je les bois»

1966 : Agen enchaine les sacres

Le 26 mars 1966 le Pays de Galles, grâce à sa victoire (9-8) contre la France lors de la dernière journée (la France menait jusqu'à la 70e minute, elle est dépassée au score à la suite d'un essai en contre des Gallois) remporte le Tournoi des V nations aux dépends des tricolores. L'Angleterre évite la cuillère de bois grâce à un nul face à l'Irlande.

Le 22 mai, au Stadium Municipal de Toulouse, le SU Agen a remporté le championnat de france après avoir battu l'US Dax en finale et conserve le titre acquis en 1965. Dans les rangs dacquois on notera la titularisation de Claude Dourthe à tout juste 17 ans ! Le papa de Richard deviendra  le 27 novembre 1966, contre la Roumanie, le plus jeune international français à 18 ans et 7 jours.... record qu'il détient toujours.

Sinon la finale fut d'une telle violence que la FFR radia à vie les Dacquois Berho et Lassère et l'Agenais Lagiewski. La perpétuité ne dura pas un an ! 

SU Agenais : J.M. Péchambert, J.L. Mazas, P. Gruppi, J.P. Razat, B. Pomiès, o) J.L. Dehez, m) P. Lacroix (cap.), s. Viotto, F. Zani, M. Sitjar, M. Lasserre, J. Fort, R. Palladin, J.C. Malbet, M. Lagiewski. 
US Dacquoise : J. Saubesty, M. Arrieumerlou, C. Dourthe, J.C. Sanz, J. Bénédé, o)P. Albaladejo (cap.), m) G. Capdepuy, P. Darbos, C. Contis, G. Benali, J.C. Labadie, M. Cassiède, J.M. Lucq, L. Berho, C. Lassère. 

Le Challenge Yves du Manoir est remporté en 1966 par le FC Lourdes qui bat le Stade montois par 16 à 6.

1966 c'est votre année de naissance mais c'est également celle d'Alain CARMINATI, finaliste de la Coupe du Monde en 1987, Vainqueur du tournoi des 5 nations en 1988 et 1989 (20 sélections nationales), Jean-Luc SADOURNY grand arrière du XV de France après la retraite de Serge Blanco (71 sélections) ou d'Olivier ROUMAT, 2e ligne du XV de France à 61 reprises.

1967 : Le seul bouclier de l'US Montauban

Le 15 avril 1967 malgré une défaite d'entrée face à l'Ecosse à domicile, le XV de France remporte le Tournoi des cinq nations avec trois victoires.

L'année 1967 fut très chargée puisque la France reçu l'Australie (20-14), les All-Blacks (15-21) et effectua une tournée en Afrique du Sud qui se solda par une victoire, deux défaites et un nul.

Le 28 mai, au Parc Lescure de Bordeaux, l'Union sportive montalbanaise remporte le championnat de France après avoir battu le CA Bègles en finale, c'est le premier et seul, à ce jour, Bouclier de Brennus remporté par Montauban. Lors de la remise du bouclier, Louis Blanc, le capitaine montalbanais, eut alors ce mot historique : « Je ne le croyais pas si lourd ! ». 

US Montalbanaise : J. Sirac, A. Piazza, J.C. Sahuc, J.P. Malavelle, J. Londios, o) J. Daynes, m) M. Maurières, A. Marquesuzaa, F. Bourgade, J. Delcros, G. David, G. Carrié‚ L. Blanc (cap.), J.M. Cabanier, B. Cardebat. 
CA Béglais : J. Crampagne, J. Cazaban, C. Bergèse, J. Trillo, A. Besson, o) G. Soleil, m) F. Morlaès, M. Boucherie, M. Discazeaux, D. Dubois, L. Denjean (cap.), G. Caron, M. Semont, C. Swierczinski, A. Savio. 

1967, c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Thierry LACROIX, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1993, 43 sélections nationales et vainqueur du Bouclier européen en 2003, de Philippe SAINT-ANDRÉ, Vainqueur du tournoi des 5 nations en 1993. sélectionneur de l'Équipe de France de 2011 à 2015 (69 sélections nationales), ou de Marc DAL MASO, finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1997 et 1998.

1968 : Le 1er Grand Chelem 

Le 13 mars 1968 est une date exceptionnelle pour le 15 de France qui fait pour la première fois le Grand Chelem dans le Tournoi des V Nations. La suite de la saison internationale sera moins glorieuse puisqu'elle se soldera par 6 défates contre les All-Blacks, l'Australie, les Springboks, et même la Roumanie ! On retiendra tout de même le coup de pied phénoménal de 65 de Pierre Villepreux face aux Blacks.

Le 1er mai, en cette année de libération des esprits, se déroule le premier match de rugby à XV féminin en France à Toulouse.

Le 16 juin, au Stadium municipal de Toulouse, le FC Lourdes remporte le championnat après avoir battu le RC Toulon en finale. Cette victoire est obtenue d'extrême justesse car les deux équipes sont à égalité (9-9) après prolongation et Lourdes est déclaré vainqueur au bénéfice du nombre d'essais marqués. C'est le 8e et dernier titre de champion de France du FCL. A noter que la finale fut reportée de 5 semaines en raison des évènements de mai 1968.

FC Lourdais : B. Fourcade, J.P. Latanne, R. Halçarren, M. Arnaudet, A. Campaès, o)J. Gachassin, m)J.H. Mir, M. Hauser, M. Crauste (cap.), S. Dunet, J.P. Masseboeuf, G. Cazenave, P. Doumecq, R. Trucoo, J. Bourdette. 
RC Toulonnais : B. Labouré‚ B. Moraitis, R. Fabien, B. Salvarelli, J.P. Carreras, o)P. Bos, m)L. Irastorza, J.P. Monnet, D. Hache, C. Carrère, J.P. Mouysset, A. Herrero (cap.), A. Gruarin, G. Fabre, N. Vadella. 

1968 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Philippe BENETTON né le 17/05/1968 (59 sélections nationales), vainqueur du tournoi des 5 nations en 1993, 1997 et 1998,  Abdelatif BENAZZI né le 20/08/1968, finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1993 et 1997 (78 sélections nationales) ou de Marc LIÈVREMONT, né le 28/10/1968 (25 sélections nationales), sélectionneur de l'équipe de France du 14/10/2007 au 30/11/2011, finaliste de la Coupe du monde en 1999 et 2011. 

1969 : Le 1er bouclier du CA Bègles

Le Pays de Galles remporte le Tournoi des V Nations. La France termine à la dernière place mais évite la cuillère de bois grâce à un match nul face aux Diables Rouges. Le XV de France concède notamment sa plus lourde défaite face à l'Angleterre depuis la fin de la première guerre mondiale !

Petite anecdote, lors du match France/Ecosse, Jean Iraçabal, honore sa première sélection dans le Tournoi avec un maillot privé du coq tricolore et floqué du n°16 (cas inédit). Le pilier de l'Aviron Bayonnais a en effet remplacé au pied levé (c'est le cas de le dire car Jean-Pierre Salut, normalement titulaire, a du déclarer forfait sa jambe droite étant paralysée!)

Le 18 mai 1969, au stade Gerland de Lyon, le CA Bègles brandit son premier bouclier de Brennus après sa victoire sur le Stade Toulousain en finale 11-9.

CA Béglais : J. Crampagne, J.P. Ruaud, J. Trillo, C. Malterre, J.C. Lamouliatte, o) F. Gesta-Lavit, m) F. Morlaès, M. Boucherie, G. Lafourcade, D. Dubois (cap.), M. Chagnaud, L.M. Traissac, C. Violin, C. Swierczinski, J.P. Pédemay.

Stade Toulousain : J. Larnaudie, R. Bourgarel, J .M. Barsalou, J. Puig, J.M. Bonal, o)P. Villepreux (cap.), m) J.L. Bérot, C. Duvignac, M. Billière, C. Labatut, P. Garrigues, S. Morel, M. Moussard, R. Guiter, N. Brousse.

1969, c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Fabien Galthié (64 sélections comme demi-de-mêlée puis entraîneur du XV de france) ou de Inga Tuigamala (39 sélections avec les All Blacks de 1989 à 1993)

1970 : Le seul bouclier de La Voulte

Le Tournoi des cinq nations 1970 voit la victoire de la France, accompagnée du Pays de Galles, la nation majeure des années suivantes. Les deux équipes remportent trois matchs et concèdent une défaite.

17 mai, au Stadium Municipal de Toulouse, La Voulte remporte le Championnat de France après avoir battu l'AS Montferrand en finale 3-0. La Voulte remporte son premier et seul bouclier de Brennus pour sa première participation en finale avec les frères Camberabero à la baguette;  L'AS Montferrand perd la finale du championnat de France pour la troisième fois et devra attendre encore 8 finales sans succès pour soulever son seul bouclier de Brennus en 2010. C'est la première fois depuis 1954, qu'aucune équipe du sud-ouest n'accède à la finale.

La Voulte : M. Wusek, L. Vialar, A. Roux, R. Vialar, S. Degueurce, o) G. Camberabero (cap.), m) L. Camberabero, A. Dubou‚ A. Faillon, P. Digonnet, M. Savitsky, N. De Gregorio, J.C. Noble, A. Laréal, R. Cance. 
AS Montferrandaise :  G. Prat, L. Coudeyre, J.C. Jeammes, P. Cieply, J.J. Desvernois, o) G. Darbas, (cap.), o) J. Pineau, Y. Lasserre, B. Combeuil, A. Périn, H. Bourdillon, R. Boisson, M. Thomas, J. Rougerie, G. Pujol. 

1970 voit également, Jacques Chaban Delmas, ancien international français, accéder aux fonctions 1er ministre du gouvernement de la République Française.

1970 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Philippe BERNAT-SALLES, finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1998 (41 sélections nationales), d'Émile N'TAMACK, finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1997, triple champion d'Europe avec le Stade Toulousain  (46 sélections nationales) ou de Martin Johnson, international anglais (84 sélections), champion du monde en 2003

1971 : Le début de l'hégémonie biterroise

Le 27 mars 1971 le Pays de Galles remporte le Tournoi des Cinq Nations en signant un Grand Chelem après sa victoire 9 à 6 face à la France. C'est la troisième victoire de suite pour les Diables Rouges qui vont dominer sans partage le rugby européen durant les années 1970 avec huit Tournois gagnés : 1969, 1970, 1971, 1973, 1975, 1976, 1978, et 1979 dont trois Grands Chelems en 1971, 1976 et 1978.

Le 16 mai, au Parc Lescure de Bordeaux,  l'AS Béziers Hérault remporte le Championnat de France après avoir battu le RC Toulon en finale sur le score de 15 à 9. Pour l'AS Béziers, c'est le premier d'une série de dix titres de champion de France remportés durant les années 1970-80, alors que le RC Toulon devra attendre 1987 pour obtenir son premier titre après 1945. Dans les rangs biterois, de nombreux jeunes comme le pilier Armand Vaquerin, 20 ans, qui détient toujours à ce jour le plus gros palmarès national du rugby français avec 10 titres de champion de France !  Il décède en 1993 à l'âge de 42 ans, au cours d'une « démonstration » de roulette russe dans le bar biterrois « le bar des Amis »a.

AS Biterroise :  J. Cantoni, G. Lavagne, J. Navarro, J. Sarda, R. Séguier, o) H. Cabrol, m)R. Astre (cap.), C. Pesteil, Y. Buonomo, O. Saisset, A. Estève, G. Sénal, J.P. Hortoland, A. Lubrano, A. Vaquerin. 
RC Toulonnais : B. Labour‚ R. Fabien, G. Delaigue, J.P. Carreras, B. Giabbiconi, o) P. Bos, m) L. Irastorza, C. Carrère, D. Hache, D. Herrero, M. Sappa, A. Herrero (cap.), A. Gruarin, N. Vadella, J.C. Ballatore. 

Le CS Bourgoin-Jallieu remporte le Championnat de France de deuxième division après avoir battu le CS Pamiers en finale.

1971 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Christophe Lamaison, finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1997 et 1998, vainqueur de la Coupe d'Europe en 1997 (37 sélections nationales) ou du sud-africain Joost van der Westhuizen, vainqueur de la Coupe du Monde 1995.

1972 : Un Tournoi sans vainqueur

Le Tournoi des Cinq Nations 1972 n'est pas achevé à cause des troubles en Irlande du Nord. Après le Bloody Sunday, un mouvement de foule met le feu à l'ambassade britannique de Dublin et des lettres de menace sont adressées aux joueurs. Les Écossais et les Gallois refusent de se déplacer en Irlande. Le Tournoi de 1972 n'est donc pas attribué... fait unique dans l'histoire du tournoi. Pour l'anecdote, le XV de France a disputé ses 4 matchs et n'en a remporté qu'un seul face à l'Angleterre.

Le 14 mai 1972  l'US Carmaux remporte le Championnat de France de deuxième division après avoir battu le RC Nice en finale sur le score de 22 à 16.

Le 21 mai 1972, au stade Gerland de Lyon,  l'AS Béziers remporte le Championnat de France après avoir battu le CA Brive en finale sur le score de 9 à 0. L'AS Béziers gagne son deuxième titre de champion de France des années 1970, alors que Brive échoue une nouvelle fois en finale après 1965.

AS Biterroise : J. Cantoni, G. Lavagne, J. Navarro, J. Sarda, R. Séguier, o) H. Cabrol, m)R. Astre (cap.), A. Buonomo, Y. Buonomo, O. Saisset, A. Estève, G. Sénal, J.L. Martin, E. Vaquerin, A. Vaquerin. 
CA Briviste : A. Marot, J.P. Puidebois, M. Marot, D. Marty, P. Besson, o)J.C. Roques (cap.), m)M. Puget, D. Boulpiquante, R. Pite, M. Lewin, J. Génois, J. Merlaud, J.P. Dalès, M. Yachvili, J.C. Rossignol. 

1972, c'est également l'année du crash d'un avion transportant une équipe de rugby uruguayenne dans les andes argentine. Deux mois plus tard, les secours retrouveront 14 survivants qui durent se contraindre au cannibalisme sur les morts pour résister aux conditions de vie dantesques.

1972 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Pieter de Villiers, international français comptant 69 sélections, de Christian CALIFANO (72 sélections nationales), finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1997 et 1998 et vainqueur de la Coupe d'Europe en 1996, Christophe DOMINICI (65 sélections), finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des six nations en 1998, 2004, 2006 et 2007, ou d'Olivier BROUZET (72 sélections), finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1998 et 2002.

1973 : Un Tournoi avec que des vainqueurs

L'année 1973 commence en fanfare  avec l'un des plus beau essais du rugby de tous les temps inscrit pour les Barbarians par  Gareth Edwards face aux  All Blacks. 

Le 14 avril 1973 le Tournoi des Cinq Nations voit toutes les équipes gagner à domicile, et par conséquent, elles remportent toutes le Tournoi! C'est l'unique cas d'égalité totale dans l'histoire du Tournoi. A l'issue de la rencontre face au Pays de Galles, Walter Spanghero, l'Homme de fer, comme le surnommaient les Sud-Africains, s'était cassé le nez en plein match... Après le match, le narbonnais déclara: "Si je n'avais pas eu mon nez, je l'aurais pris en pleine gueule"!

Le 13 mai, le CS Bourgoin-Jallieu remporte le Championnat de France de deuxième division après avoir battu le CO Le Creusot en finale sur le score de 10 à 6.

Le 20 mai, au Stadium Municipal de Toulouse, le Stadoceste tarbais remporte le Championnat de France après avoir battu l'US Dax en finale sur le score de 18 à 12. Le Stadoceste tarbais remporte son premier titre après 1945 alors que Dax échoue pour la cinquième fois en finale.

Côté Tarbais, l'empereur de la malchance du Rugby Français, Dargelès,  déjà deux fois sélectionné en équipe de France et deux fois forfait, dût encore renoncer. Côté dacquois, le centre Philippe Lebel allait devenir prêtre !

Stadoceste Tarbais : G. Michel (cap.), J.L. Montagné, J. Pécune, F. Marin, J. Sillières, o) D. Marty, m) A. Save, P. Leblanc, C. Paul, C. Cabar, F. Biescas, F. Sénac, G. Verdier, A. Marin, L. Abadie. 
US Dacquoise : J.P . Cazenave, M. Arrieumerlou, P. Lebel, J.P. Lux, J.B. Trémont, 0) P. Freicha, m) G. Capdepuy (cap.), G. Bénali, B. Vinsonneau, Y. Courrouy, B. Dutin, J.P. Bastiat, C. Hoursiangou, J. Ibanez, P. Duclos. 

En finale du Challenge Yves du Manoir, Narbonne s'impose 13-6 face au voisin biterois.

1973 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de George Gregan, demi-de-mêlée australien (136 caps), de Fabien Pelous, (118 caps), finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1997 et 1998 et 6 nations en 2002, 2004 et 2006 et vainqueur de la Coupe d'Europe en 2003 et 2005, de Thomas LIÈVREMONT (37 caps) finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 5 nations en 1998 et des 6 nations en 2004 et 2006, d'Olivier MAGNE (90 caps) finaliste de la Coupe du monde en 1999, vainqueur du tournoi des six nations en 1997, 1998, 2002, 2004 et 2006.

1974 : Naissance du duo Couderc/Albaladejo

Le 16 mars 1974, voit la victoire de l'Irlande au terme d'un Tournoi des V Nations très homogène où seulement deux points séparent le 1er, du dernier, l'Angleterre.

Face à l’Irlande, le joueur du Creusot, Daniel Kanzorowski,  honore sa première et unique sélection en remplaçant pour trois petites minutes le Biterrois Olivier Saïsset. Kanzorowski avait aussi la particularité d’arborer un maillot sans coq. Son record de l'international français le plus bref ne fut battu qu’en 2000 par le Palois Matthieu Dourthe qui ne joua qu’une seule minute à l’occasion du test contre les All Blacks à Marseille.

Le 12 mai, au Parc des Princes,  l'AS Béziers remporte le Championnat de France après avoir battu le RC Narbonne en finale sur le score de 16 à 14 grâce à un drop d'Astre à la 80e !. L'AS Béziers remporte son troisième titre des années 1970.
Le CA Castelsarrasin remporte le Championnat de France de deuxième division après avoir battu l'US Salles 21 à 10 en finale.

En 1974, c"est les premières apparitions à la télévision comme commentateur, de Monsieur Drop; Pierre Albaladejo, qui avait pris sa retraite dix ans plus tôt, et qui forme alors avec Roger Couderc le premier grand duo de commentateurs sportifs.

En 1974, les Lions britanniques partent en tournée en Afrique du Sud et réalisent le grand chelem.

1974 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Percy Montgomery, international sud-africain ou de Gregory James Smith, un joueur de rugby à XV qui a joué avec l'équipe des Fidji et l'équipe des Chiefs évoluant au poste de talonneur. Côté français, c'est l'année de naissance de Serge Betsen, 3e ligne aile aux 63 sélections ou du centre international Richard Dourthe, finaliste de la Coupe du monde 1999.

1975 : la 1ère sélection de Jean-Pierre Rives

Le 15 mars 1975 le Pays de Galles remporte le Tournoi des Cinq Nations en gagnant trois matchs et en perdant contre l'Écosse. A noter qu'après la déroute du XV tricolore contre le pays de Galles en match d'ouverture, on dénombre 7 changements dans l'équipe de France et la première titularisation d'un petit nouveau qui marquera l'histoire du XV de France....Jean-Pierre Rives.

Le 11 mai, l'US Carcassonne remporte le Championnat de France de deuxième division après avoir battu l'US Cognac sur le score de 15 à 6 en finale.

Le 18 mai, au Parc des Princes,  l'AS Béziers remporte le Championnat de France après avoir battu le CA Brive en finale sur le score de 13 à 12. L'AS Béziers remporte son quatrième titre des années 1970, Brive échoue pour la troisième fois en finale.

AS Biterroise :  J.P Cantoni, C. Casamitjana, D. Cosentino, J.P Pesteil, R. Séguier (Lavagne 79e), o) H. Cabrol, m)R. Astre (cap.), O. Saisset, A. Estève, G. Rousset, M. Palmié, G. Sénal, A. Paco, C. Prax, A. Vaquerin. 
CA Briviste : A. Marot, J.P. Puidebois, C. Badin, J. Coq, J.J. Gourdy, o)J.C. Roques (cap.), m)M. Pebeyre, J.L. Joinel, G. Magnac, M. Yachvili, R. Pite, J.C. Rossignol, J.P. Dalès, P. Louchart, S. Pasquier

Les autres champions de France 1975

  • 3e division : GS Figeac bat Avenir valencien par 6 à 3.
  • Honneur : SO Vendres bat RC Dijon par 4 à 0.
  • 1re série : US Garazi bat US Rives-Renage par 18 à 3.
  • 2e série : CA Bordères bat Étoile sportive de Vaulnaveys-le-Haut par 6 à 3.
  • 3e série : Tournay sport bat le CA Maurienne9 par 7 à 0.
  • 4e série : US Canton d’Alban bat USAF SVA Ruelle par 19 à 0.

En juin 1975, le XV de France part en tournée en Afrique du Sud. Les Bleus s'inclinent par deux fois 38-25 et 33-18.

1975 c'est votre année de naissance mais c'est également celle des internationaux français Thomas Lombard,  Thomas Castaignède, du légendaire ailier All-Blacks Jonah Lomu ou de l'arbitre français Romain Poite.

1976 : Le 6e bouclier du SU Agen

Le 20 mars 1976 Pays de Galles remporte le Tournoi des Cinq Nations en signant un Grand Chelem. Le Pays de Galles et la France, tous les deux invaincus, se disputent la victoire dans le Tournoi 1976 (avec un Grand Chelem à la clé) à l'Arms Park de Cardiff lors de la quatrième journée, le match est très serré et se termine par une victoire des Gallois par 19-13.

Le 23 mai, au Parc des princes, le SU Agen remporte le Championnat de France après avoir battu l'AS Béziers en finale. Dans les rangs agenais un pilier de 22 ans, Daniel Dubroca, qui intègrera rapidement le XV de France.

SU Agenais : M. Morlaas (G. Guidi 22e), J. Lacroix, J.M. Mazas, J.L. Bernes, Y. Fongaro, o) C. Viviès, m) A. Laclau (puis H. Cazaubon 72e), S. Lassoujade, C. Nieucel, C. Conté‚ A. Plantefol (cap.), A. Buzzighin, D. Dubroca, R. Bénésis, P. Solé. 
AS Biterroise : J. Cantoni, C. Casamitjana, D. Cosentino, J.P. Pesteil, R. Séguier, o)H. Cabrol, m)R. Astre (cap.), O. Saisset, A. Estève, C. Pesteil, M. Palmié‚ G. Sénal, A. Paco, C. Prax, A. Vaquerin.

Les autres champions de France :

2e division: Le Stade ruthénois remporte le Championnat de France de rugby à XV de deuxième division 1974-1975 après avoir battu le Rugby club riomois (Riom), 27 à 7, en finale. 3e division: Le Sport Athlétique de Monein (Monein) remporte le Championnat de France de rugby à XV de troisième division 1975-1976 après avoir battu l'Union Sportive Terrassonnaise (Terrasson), 30 à 15 en finale. Honneur : L'Union sportive seynoise remporte le Championnat de France Honneur de rugby à XV 1975-1976 après avoir battu l'UA Bages, 14 à 3, en finale. 1re série : Le Stade navarrais (Navarrenx) remporte le Championnat de France 1re série de rugby à XV 1975-1976 après avoir battu le RC Sérignan, 6 à 3, en finale. C'est le seconde titre de champion de France pour le Stade navarrais champion de France de 2e série l'année précédente. 2e série : Le SO Canohès remporte le Championnat de France 2e série de rugby à XV 1975-1976 après avoir battu La Nicolaite, 6 à 0, en finale 3e série :L'UA Laloubère remporte le Championnat de France 3e série de rugby à XV 1975-1976 après avoir battu le RC Pézilla la Rivière, 12 à 7, en finale. 4e série : Le Narbonne UC remporte le championnat de France 4e série de rugby à XV 1975-1976 avoir battu Tournay Sport, 12 à 0, en finale. Tournay sport qui avait été champion de France de 3e série la saison se précédente, se retrouve en finale d'une catégorie inférieure.

1976 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Xavier Garbajosa, international français à 32 reprises et recorman d'essais en 2001, 2002 et 2003, de Sylvain Marconnet, pilier du XV de France ou de Nicolas Brusque

1977 : 15 joueurs pour un exploit inégalé

1977, une des années mythiques du rugby français avec un Grand Chelem réalisé par les mêmes 15 joueurs sans encaisser le moindre essai ! Un exploit inégalé et qui ne sera sans doute jamais battu !

Alain Paco n'aurait jamais dû jouer le dernier match face à l'Irlande en raison d'une appendicite mais le fit à la demande de ses collègues du XV de France. Jean-Luc Averous n'était pas prévu dans le XV de départ lors du premier match contre les Gallois, mais il remplaça finalement pour l'ensemble du tournoi Guy Novès qui avait dû déclarer forfait sur blessure pour la première rencontre. Pourtant ce groupe uni ne fait pas l'unanimité à l'extérieur et la défaite au Parc des Princes face aux All-Blacks lors du second test match (15-3) provoquera le départ du capitaine Jacques Fourroux.

Les joueurs : 

Première Ligne

  • Gérard Cholley (Castres)
  • Alain Paco (Béziers)
  • Robert Paparemborde (Pau)

Deuxième Ligne

  • Jean-François Imbernon (Perpignan)
  • Michel Palmié (Béziers)

Troisième Ligne

  • Jean-Pierre Rives (Toulouse)
  • Jean-Claude Skrela (Toulouse)
  • Jean-Pierre Bastiat (Dax)

Demi de mêlée

  • Jacques Fouroux (Auch), capitaine

Demi d’ouverture

  • Jean-Pierre Romeu (Montferrand)

Trois quarts

  • Jean-Luc Averous (La Voulte)
  • François Sangalli (Narbonne)
  • Roland Bertranne (Bagnères)
  • Dominique Harize (Toulouse)

Arrière

  • Jean-Michel Aguirre (Bagnères)

Le 29 mai 1977, Béziers remporte le championnat de France en battant l'USAP 12-4 au Parc des Princes.

AS Biterroise : J. Cantoni, M. Fabre, J.L. Rivallo, J.P. Pesteil, R. Séguier, o)H. Cabrol, m)R. Astre (cap.), J.L. Meiser, A. Estève, O. Saisset, M. Palmié‚ G. Sénal, J.L. Martin, A. Paco, A. Vaquerin. 
USA Perpignanaise :  G. Porical, C. Fontana, R. Lecoq, J.P. Garcia, G. Mérou, o) J. Lopez, m) Y. Ballaneda, J. Tisseyre, J.L. Got, R. Génis (cap.), J.F. Imbernon, P. Goze, M. Izquierdo, Y. Brunet, P. David. 

1977 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Sébatien Chabal, international français (62 sélections) et créateur de la marque de vêtement éponyme, ou de Pierre Mignoni, finaliste de la Coupe du Monde en 1999, vainqueur du tournoi des 6 nations en 2002 et 2007.

1978 : 7e bouclier pour l'AS Béziers

Le Pays de Galles qui domine le rugby européen depuis le début de la décennie remporte un nouveau grand chelem cette année là. Au niveau national, c'est l'AS Béziers qui survole le championnat et bat en finale l'AS Montferrand au Parc des Princes 31-9. C'est son sixième titre depuis le début des années 1970. Les essais bitterois sont signés Paco, Martin, Séguier et Fabre.

AS Biterroise : J. Cantoni, M. Fabre, J.L. Rivallo, H. Mioch, R. Séguier, o)H. Cabrol (P. Lacans 80e), R. Astre (cap.), C. Pesteil, A. Estève, O. Saisset, M. Palmié‚ G. Sénal, J.L. Martin, A. Paco, A. Vaquerin.
AS Montferrandaise : M. Droitecourt, J .M. Dubertrand, M. Luciani, J. Molenat, A. Dubertrand, o)J.P. Romeu (cap.), m) Y. Lafarge, J.P. Cristina, J. Cristina, G. Costes, G. Gasparotto, H. Bourdillon, J. Fouilhoux, J.M. Gerbaulet, P. Boucheix.

Les autres champions de France sont le SA Condom (2e division), le SO Vendres (3e division), l'AS Montfort en Chalosse (Honneur), Saint-Paul Sport (1ère série), le SO Canohès (2e série), L'UA Laloubère (3e série) et l'AS Cours (4e série).

En 1978, c'est la 8e tournée complète des All Blacks dans les îles britanniques et c'est la première fois que la Nouvelle-Zélande remporte tous ses test-matchs. Outre les 4 test-matchs, cette tournée comportait 18 matchs.... la seule défaite fut face au Munster au Thomond Park !

1978 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de John Smit, talonneur sud-africain aux 111 caps, de Julien Bonnaire, 3e ligne-centre qui porta à 75 reprises le maillot tricolore, ou de Seru Rabeni, centre fidjien qui évolua notamment à la Rochelle et Montauban. C'est également celle du talonneur du Stade Toulousain, William Servat, et de ses compères de club, Cédric Heymans et Yannick Jauzion

1979 : La 1ère victoire chez les All Blacks

Le 17 mars le Pays de Galles remporte le Tournoi des Cinq Nations après sa victoire 27 à 3 contre les Anglais. La France termine à la seconde place après une défaite d'un point en Angleterre.

Le 27 mai 1979 au Parc des Princes le RC Narbonne remporte le championnat de France 10-0 face au Stade Bagnérais. Dans les rangs narbonnais, un Petit Prince, Didier Codorniou, 21 ans, qui sera l'un des meilleurs centres du monde dans les années 80. Deux mois plus tard il sera sélectionné contre les All-Blacks où il marqeura l'un des 4 essais de la victoire histoire du XV de France.

RC Narbonne : Guy Colomine, Pierre Salettes, Guy Martinez, Claude Spanghero, Patrick Salas, Michel Ponçot, Alain Montlaur, Yves Malquier, Guy Ramon, Lucien Pariès, Christian Tralléro, Didier Codorniou, François Sangalli, Henri Ferrero, Jean-Michel Benacloï

Bagnères : Michel Laguerre-Basse, Antranik Torossian, Michel Urtizverea, Yves Duhard, Claude Pourtal, Claude Frutos, Serge Landais, André Cazenave, Adrien Mournet, Gérard Ara, Roland Anton, Pierre Rispal, Roland Bertranne, Jean-François Gourdon, Jean-Michel Aguirre

En mai toujours,  l'Union Montilienne sportive remporte le Championnat de France de 2e division après avoir battu le Stade Foyen rugby sur le score de 15 à 9 en finale.

Le 14 juillet, le XV de France joue son second test match face aux All-Blacks. Une semaine plus tôt elle s'incline 23-9 à Christchurch. Mais à Auckland, les coéquipiers de Jean-Pierre Rives réaliseront le plus grand exploit du rugby français en s'imposant face au Blacks sur leurs terres, 24-19

France : Aguirre, Costes, Mesny, Codorniou, Averous, Caussade, Gallion, Salas, Joinel, Rives (c), Maleig, Haget, Dubroca, Dintrans, Paparemborde.

1979 c'est votre année de naissance mais c'est également celle du talonneur Gallois Gareth Williams, de David Skrela (23 sélections nationales), du centre international français Damien Traille (86 sélections) ou de Jean-Baptiste Poux, finaliste de la Coupe du Monde en 2011, Vainqueur du tournoi des 6 nations en 2002 et 2010, 42 sélections nationales et vainqueur de la Coupe d'Europe en 2003, 2005 et 2010.

1980 : Le 8e bouclier de l'AS Béziers

Le 15 Mars 1980, l'Angleterre remporte le Grand Chelem en battant l'Ecosse 30-18. La France prend une modeste 4e place avec une seule victoire 19-18 face à l'Irlande. C'est la première victoire anglaise dans le tournoi depuis 1973, la première seule depuis 1963. C'est également le 8e Grand Chelem du XV de la rose qui rejoint les gallois au palmarès. A noter, que le tout puissant président de la FFR, Albert Ferrasse, s'était permis de refaire la composition du Xv de France après la défaite des Bleus face au XV de la Rose !

Le 25 mai 1980, au Parc des Princes, l'AS Béziers remporte le Championnat de France après avoir battu le Stade Toulousain 10-6 en finale. Béziers reprend le titre perdu en 1979 et poursuit sa domination dans le championnat de France commencée au cours des années 1970. 

AS Biterroise :  J. Cantoni, M. Fabre, J.L. Rivallo, H. Mioch, C. Martinez, o) P. Fort (M. Andrieu 47e), m) P. Morisson, P. Lacans, Y. Buonorno, J.M. Cordier, M. Palmié‚ A. Estève, J.L. Martin, A. Paco (cap.), A. Vaquerin. 
Stade Toulousain :  S. Gabernet, D. Harize, M. Salsé‚ T. Merlos, G. Novès, o) J.M. Rancoule, m)G. Martinez, J.C. Skrela (cap.), R. Viel, J.P. Rives, J.J. Santos, M. Coutin, S. Laïrle, P. Bentaboulet, C. Breseghello. 

Dans le groupe B, le 18 mai, c'est le SO Chambéry qui remporte le Championnat de France après avoir battu le SC Angoulême en finale 21-9.

Le 8 novembre, le XV de France part effectuer un test match en Afrique du Sud et s'incline 37-15

1980 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Richie McCaw, international néo-zélandais à 103 reprises, du pilier français Nicolas MAS (80 sélections nationales), du demi-de-mêlée Dimitri YACHVILI (61 sélections nationales), d'Aurélien ROUGERIE (76 sélections nationales), du seconde ligne Pascal PAPE (63 sélections nationales) ou d'Imanol HARINORDOQUY (82 sélections nationales).

1981 : Le 3e Grand Chelem tricolore

Le 21 mars : la France remporte le Tournoi des Cinq Nations en battant l'Angleterre 16-12 et en réussissant un Grand Chelem. Il s'agit du troisième Grand Chelem réussi par les Bleus dans le tournoi. Vingt joueurs contribuent à ce succès.

Le 25 mai, au Parc des Princes, et pour la première fois en nocturne, l'AS Béziers remporte le championnat de France après avoir battu le Stade bagnérais en finale 22-13. L'AS Béziers conserve son titre de champion de France et remporte un quatrième Bouclier de Brennus en cinq ans. Le Stade bagnérais perd une deuxième finale, après celle de 1979.

AS Biterroise :  P. Fort, M. Fabre, J.L. Rivallo (P. Escande 39e), M. Andrieu, C. Martinez, o) J.P. Pesteil, m) P. Morisson, P. Lacans, H. Mioch (Y. Buonomo 56e), J.M. Cordier, M. Palmié‚ A. Estève, J.L. Martin, A. Paco (cap.), A. Vaquerin. 
Stade Bagnerais : J.M. Aguirre, J.F. Gourdon, R. Bertranne (cap.), P. Rispal, M. Dancla, o) P. Fourneau, m) A. Fournet, A. Cigagna, O. Derghali, C. Frutos, R. Vergez, A. Cazenave (Y. Duhard 51e), M. Urtizverea (G. Chevallier 2e), A. Torossian, M. Laguerre-Basse. 

En juillet le XV de France part en tournée en Australie mais elle se solde par deux défaites (17-15 et 24-14). Les test-matchs d'automne contre les Blacks ne seront pas plus brillants (9-13 et 6-18)

1981 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Census Johnston, pilier international samoan, qui naît à Auckland, de Vincent Clerc, ailier du XV de France, du pilier italien Martin Castrogiovanni, de Brock James, demi d'ouverture australien, de Thierry Dusautoir, emblématique capitaine du XV de France et du Stade Toulousain, ou de Juan Martín Fernández Lobbe, troisième ligne international argentin et du RC Toulon.

1982 : La naissance du XV de France féminin

Le SU Agen remporte son 7e bouclier de Brennus après avoir battu l'Aviron bayonnais en finale 18-09.

SU Agen : Jean-Louis TolotJean-Louis DupontDaniel DubrocaCharles NieucelPatrick PujadeJacques GrattonChristian BéguerieDominique ErbaniJoël LlopChristian DelageBernard LavignePhilippe MothePhilippe SellaJacques LacroixBernard Viviès  Remplaçants : Bernard Rivière, Bruno Tolot, Patrick Sole, Patrick Mazzer, Claude Bonnet, Jean-Michel Renaud, Éric Saphy

Aviron bayonnais  : Pierre Dospital, Dominique Sagarzazu, Jean Garat, Daniel Barnebougle, Michel Guilleton, Pierre Destandau, Roland Pétrissans, Arnaud Gastambide, Pierre Pucheu, Pierre Alvarez, Laurent Pardo, Christian Belascain, Patrick Perrier, Michel Paredon, Claude Uthurrisq
Remplaçants : Alain Villacampa, Yves Cedarry, Christian Lembure, Louis Galdos, Alain Peyrelongue, Jean-Louis Pontacq

En groupe B, c'est l'Avenir aturin d'Aire-sur-Adour qui devient le champion de France après avoir battu le CS Bourgoin en finale.

L'Irlande remporte le Tournoi des V Nations; La France termine 4e mais se consolera en battant le futur vainqueur.

1982, c'est la naissance de l'équipe de France féminine; Le 1er match international a lieu aux Pays-Bas, la France s'impose 4 points à 0.

1982 c'est votre année de naissance, mais c'est aussi celle de Dan Carter, ouvreur légendaire des Blacks (112 sélections) ou de Frédéric Michalak, demi de mêlée et d'ouverture. Il porta le maillot tricolore à 77 reprises, et celui du Stade Toulousain, des Natal Sharks, du RC Toulon ou du LOU

1983 : 7e titre en 10 ans pour Béziers 

L'AS Béziers remporte le Championnat de France après avoir battu le RC Nice en finale. Béziers remporte son 7e titre en dix ans et continue la suprématie commencée pendant les années 70. Le RRC Nice perd la finale pour sa première participation. Pour l’anecdote, c’est la dernière finale que Roger Couderc a commenté aux côtés de Pierre Albaladéjo.

AS Biterroise : P. Bonhoure, M. Fabre, F. Joguet, P. Fort, M. Andrieu, P. Lacans (cap.) (P. Chamayou 65e), J.M. Bagnaud, J.M. Cordier, M. Palmié‚ J.P. Wolf, J.L. Martin, D. Minaro, A. Vaquerin.
RRC Nice : P. Barthélémy, A. Vallet (P. Mousain 77e), J.L. Bony, P. Trautmann, J. Méry, o) P. Pédeutour, m) F. Pierre, P. Buchet, J.C. Orso, E. Buchet (cap.), T. Catoni (J.F. Tordo 75e), J.P. Pelloux, R. Charpentier, B. Herrero, D. Félix.

En groupe B, c'est le SA Hagetmau qui devient le champion de France après avoir battu le Paris UC en finale.

Agen gagne le Challenge du Manoir contre Toulon.

Le Tournoi des Cinq Nations 1983 est remporté par la France, ex æquo avec de surprenants Irlandais, qui confirment leur parcours du Tournoi de 1982. L'Ecosse s'impose 22-12 en Angleterre... sa prochaine victoire à Twickenham devra attendre 2021 !

1983 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de l'ailier sud-africain Bryan Habana qui porta 124 fois le maillot des Springboks et qui fut double champion d'Europe avec le RC Toulon. C'est également celle de Dimitri Szarzewski, talonneur international français aux 83 sélections évoluant au Racing.

1984 : Un Brennus remporté aux tirs au but

L'AS Béziers remporte le Championnat de France après avoir battu le SU Agen en finale... aux tirs au but... les deux équipes étant encore à égalité après les prolongations. L'AS Béziers remporte sa 10e finale en treize ans.

AS Biterroise : P. Bonhoure, M. Fabre, F. Joguet, P. Fort, J.P. Médina, o) P. Escande, m) P. Vachier, P. Lacans (cap.), J.M. Bagnaud, J.M. Cordier, M. Palmié‚ J.P. Wolf, J.L. Martin, D. Minaro (P. Charnayou 89e), A. Vaquerin.
SU Agenais : B. Viviès, P. Bérot, P. Sella, P. Mothe, B. Lavigne (P. Montlaur 114e), o) C. Delage, m) J. Llop, C. Delbreil, D. Erbani (M. Capot 10e), J. Gratton, B. Rivière, P. Pujade, D. Dubroca (cap.), J.L. Dupont, J.L. Tolot.Narbonne gagne le Challenge du Manoir contre Toulouse

L'Écosse remporte le Tournoi des Cinq Nations en réussissant un Grand Chelem. Il s'agit du deuxième Grand Chelem de l'Écosse dans le Tournoi après celui de 1925. La France termine à la seconde place. A noté qu'à l'occasion du match France/Irlande, le pilier Jean-Pierre Garuet devient le tout premier joueur du XV de France expulsé en match officiel!

1984 est votre année de naissance, mais c'est également celle de de l'australien Adam Ashley-Cooper qui porta à 121 reprises le maillot des Wallabies et évolua deux saisons à l'UBB, ou du talonneur international français (37 sélections) Benjamin Kayser qui disputa toute sa carrière à l'AS Montferrand.

1985 : C'est le 1er match diffusé par Canal+

Le Stade toulousain remporte le Championnat de France après avoir battu le RC Toulon en finale (36-22). Il s'agit du premier Bouclier de Brennus remporté par le Stade toulousain depuis 1947

Stade Toulousain : S. Gabernet (cap.), J.M. Rancoule, E. Bonneval, D. Charvet, G. Novès, o) P. Rougé-Thomas, m) M. Lopez, + K. Janik, A. Cigagna, T. Maset, J.M. Cadieu (H. Lecomte 7e), G. Portolan (J.M. Giraud 46e), C. Portolan, D. Santramans, C. Breseghello.
RC Toulonnais : J. Bianchi (G. Fargues 46e), P. Jehl, P. Blachère (C. Salvarelli 65e), A. Carbonel, T. Fournier, o) C. Cauvy, m) J. Gallion, G. Doucet, P. Coulais (cap.), E. Champ, M. Pujolle, P. Occhini, Y. Braendlin, B. Herrero, M. Diaz.

Nice remporte le Challenge du Manoir

L'Irlande remporte le tournoi des V Nations devant la France. A noter que l'Ecosse qui avait réussi le Grand Chelem l'année précédente, repart avec la cuillère de bois !

1985, c'est également l'année où la nouvelle chaine cryptée française, Canal+, diffuse le premier match de championnat en direct... ce sera Toulon/Nice, commenté par un duo inédit, Charles Biétry et Patrick Sébastien.

1985, c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de l'ouvreur international français Lionel Beauxis (24 sélections), qui fut champion du Monde des -21 ans en 2006. Il fut également deux fois champion de France avec le Stade Français puis le Stade Toulousain. 

Les années "Roi du bouchon"

Millésime rugby, Roi du bouchon
"Comme le bon vin, il est arrivé à maturité"

1986 : 9e bouclier pour le Stade Toulousain

Le Stade toulousain remporte le Championnat de France  après avoir battu le SU Agen en finale (16-6). Il conserve le titre remporté en 1985.

Toulouse : Gérard Portolan (Serge Laïrle 66), Serge Laïrle (Daniel Santamans 66), Claude Portolan, Jean-Michel Giraud, Jean-Marie Cadieu, Thierry Maset, Karl Janik, Albert Cigagna (Hervé Lecomte 66), Michel Lopez, Philippe Rougé-Thomas, Guy Novès, Denis Charvet, Éric Bonneval, Jean-Michel Rancoule, Serge Gabernet
Agen : Jean-Louis Tolot, Jean-Louis Dupont, Daniel Dubroca (Patrice Boué 23), Patrick Pujade, Bernard Mazzer, Jacques Gratton, Bernard Delbreil, Dominique Erbani, Pierre Berbizier, Christian Delage, Éric Gleyze, Philippe Mothe, Philippe Sella, Bernard Lacombe, Philippe Bérot

Clermont remporte le Challenge Yves du Manoir devant Grenoble.

La France et l'Ecosse remportent le Tournoi des V nations, tandis que l'Irlande, tenante du titre, repart avec la cuillère de bois. Le 1er février 1986, le XV de France dispute son 2e match du Tournoi et reçoit l’Irlande au Parc des PrincesCe match, est marqué par une action de légende: après un ballon volé en touche par Eric Champ au niveau de la ligne médiane, les Bleus enchaînent 22 passes, balaient quatre fois le terrain pour une conclusion splendide de Philippe Sella.

L'année est également marquée par une double confrontation face aux All-Blacks. Battus 19-7 à Toulouse, les Bleus prennent leur revanche 16-3 une semaine plus tard à Nantes. Dans le livre "Rugby à charges. L’enquête choc", des soupçons de dopage sont avancés pour expliquer la victoire française.

1986 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de Maxime Mermoz, 3/4 centre international français (35 sélections), passé par Toulouse, Perpignan ou Toulon; De Maxime Médard, ailier ou arrière du Stade Toulousain et qui porta à 63 reprises le maillot du XV de France ou encore de François Trinh-Duc, ouvreur du XV de France à 66 reprises, qui évolua longtemps à Montpellier, avant le RCT et le Racing.

1987 : La 1ère Coupe du Monde

L'année 1987 est marquée par la première Coupe du Monde de Rugby organisée en Australie et Nouvelle-Zélande. L'organisation de cette compétition avait été plusieurs fois repoussées notamment face à l'hostilité des nations anglo-saxones  qui craignaient que cette compétition devienne une opération commerciale et mette fin à l'amateurisme. Pour l'anecdote, le surlendemain du sacre des All Blacks, l'arrière de la Nouvelle-Zélande, John Gallagher reprenait son poste de policier.

Sur les 16 équipes conviées, la France termine à la 1ère place du groupe D et affronte les Fidji en quart de finale. (31-16) et se qualifie pour les demi-finale face au pays hôte, l'Australie. Le match est homérique et la France s'impose 30-24, notamment grâce à un essai de Serge Blanco concluant une action légendaire des Bleus. Toute à leur victoire histoire, le XV de France n'arrivera jamais à ce niveau pour la finale qu'elle laissera à la Nouvelle-Zélande.

Le RC Toulon remporte le Championnat de France 1986-1987 après avoir battu le Racing club de France en finale (15-12). Il gagne son 2e Bouclier de Brennus après celui remporté en 1931 et après avoir été quatre fois finaliste malheureux en 1948, 1968, 1971 et 1985.

Grenoble remporte le challenge Yves du Manoir devant Agen.

Année en 7, comme 1977 ou 1997, le XV de France réalise le Grand Chelem lors du Tournoi des V Nations. 

1987 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de de Guilhem Guirado, talonneur du RCT qui fut de longues années le capitaine courage du XV de France, ou de François Steyn, trois-quart des Springboks (67 sélections), il porta également les couleurs du Racing puis de Montpellier.

1988 : 8e Brennus pour le SU Agen

Le SU Agen remporte le Championnat de France  après avoir battu le Stadoceste tarbais en finale (9-3). C'est le huitième Bouclier de Brennus pour Agen. pour la petite histoire l'arbitre Lamoulie se fractura la clavicule après avoir été pris dans un mouvement d'avants tarbais et du quitter la finale !

SUA : Grégoire Lascubé, Daniel Dubroca (cap), Laurent Seigne, Patrick Pujade, Bernard Mazzer, Jacques Gratton, Dominique Erbani, Michel Capot (Philippe Benetton 48e), Pierre Berbizier, Pierre Montlaur, Éric Gleyze, Gérald Mayout, Philippe Sella, Bernard Lacombe, Philippe Bérot

Tarbes : Michel Crémaschi, Philippe Dintrans, Philippe Capdevielle, Philippe Pélissier, Alain Maleig, Thierry Janeczek, Andries van Heerden, Pierre Arthapignet (Louis-Charles Régent 64e), Michel Hondagné, Jean-Paul Trille, Éric Berdeu, Yves Crabé, Bruno Labat, Jacques Schneider (Philippe Jouanolou 41e), Vincent Romulus

Toulouse remporte le Challenge Yves du Manoir de justesse contre Dax 15-13.

Dans le Tournoi des V Nations, la France et le Pays remportent conjointement le Tournoi. C'est le 3 succès d'affilé des Bleus. 

1988 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de Yoann Maestri, 2e ligne international français (62 sélections) qui évolua au RCT, au Stade Toulousain et au Stade Français. C'est l'année de naissance de Morgan Parra, demi-de-mêlée de Clermont et qui porta à 71 reprises le maillot frappé du Coq. C'est également l'année de naissance de Leigh Halfpenny, l'arrière international gallois ayant également porté les couleurs de Toulon durant 3 saisons.

1989 : 10e titre pour Toulouse

Le Stade toulousain remporte le Championnat de France après avoir battu le Rugby club toulonnais en finale (18-12). Il gagne son 10e bouclier de Brennus. Si la finale 1988 fut terne, celle-ci fut flamboyante à l'image de l'essai de 80m de Charte à la 32e minute.

Toulouse : Serge Laïrle (Gérard Portolan 73e), Patrick Soula, Claude Portolan, Hugues Miorin, Jean-Marie Cadieu, Thierry Maset (Hervé Lecomte 69e), Karl Janik, Albert Cigagna, Jérôme Cazalbou, Philippe Rougé-Thomas, David Berty, Denis Charvet, Didier Codorniou, Jean-Michel Rancoule, Joël Dupuy

Toulon : Manu Diaz, Jean-Michel Casalini (Jean-Louis Raibaut 77e), Yann Braendlin, Yvan Roux, Jean-Charles Orso (Jean-Pierre Alarcon 80e), Éric Champ, Jean-François Tordo, Eric Melville, Jérôme Gallion, Christian Cauvy, Pascal Jehl, Alain Carbonel, Pierre Trémouille, Éric Fourniols, Jérôme Bianchi

Narbonne remporte le Challenge du Manoir contre Biarritz.

1989, ce sont également les années "ShowBizz" du Racing où les 3/4 du Racing Club de France vont accumuler les délires jusqu'à la finale de 1990. Ainsi, le 26 Février 1989, contre Béziers, ils se présentent avec un pastiche de crane chauve sur la tête !

Le XV de France remporte son 4e Tournoi des V Nations d'affilé. 

1989 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Bernard Leroux, 3e ligne né en Afrique du Sud; Arrivé en France comme joker médical, il joue au Racing et après 3 saisons disputées en Top14, il peut prétendre au maillot tricolore, qu'il portera pour la 1ère fois en 2013. C'est également l'année de naissance de Camille Lopez, ouvreur de Clermont et du XV de France ou encore des internationaux français Benjamin Fall, Virgile Bruni, Sofiane Guitoune ou Rabah Slimani.

1990 : Naissance de Flower Of Scotland

Le Racing club de France remporte le Championnat de France  après avoir battu le SU Agen en finale (22-10). Le Racing gagne son premier bouclier de Brennus depuis 1959. Au Parc des princes, la « bande à Mesnel » se présentera sur la pelouse avec un superbe nœud papillon rose accroché au cou... qui deviendra l'emblème de la marque Eden Park. L'arrière international du Racing-Club de France, Jean-Baptiste Lafond remit au Président de la République, François Mitterrand, un noeud papillon rose, signe de ralliement du showbiz, facétieuse confrérie des trois-quarts franciliens.

Racing : Laurent Benezech, Jean-Pierre Genet, Philippe Voisin, Michel Tachdjian, Patrick Serrière, Xavier Blond, Laurent Cabannes, Christophe Deslandes, Jean-Philippe Saffore, Didier Pouyau, Geoffrey Abadie, Franck Mesnel, Éric Blanc, Philippe Guillard, Jean-Baptiste Lafond

Agen : Jean-Louis Tolot, Philippe Berbizier, Laurent Seigne, Abdelatif Benazzi, Bernard Mazzer, Jacques Gratton, Philippe Benetton, Dominique Erbani, Pierre Berbizier, Pierre Montlaur, Eric Gleyze, Patrick Schattel, Philippe Sella, Olivier Campan, Bernard Lacombe

Narbonne remporte son deuxième titre consécutif en Challenge Du Manoir en dominant Grenoble.

Durant le tournoi des V Nations, lors d'Ecosse/Angleterre, le XV d'Ecosse entonne pour la première fois "Flower of Scotland" en lieu et place du "God Save the Queen". Nouvel hymne iconique du rugby écossais célébré par une victoire face à l'Angleterre... et son 3e Grand Chelem! Pour l'anecdote,  le public de Murrayfield remplace le nom du roi Edouard pendant le refrain par  "Bastard"... qu'il est inutile de traduite !  La France termine 3e du Tournoi.

1990 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Xavier Chiocci, le pilier international du RC Toulon, de Remi Lamerat, le centre international du Castres Olympique, de Romain Taofifenua le 2e ligne international du RCT ou encore de Brice Dulin, arrière international français évoluant au Stade Rochelais.

1991 : La tortue bèglaise

L'équipe de Bègles-Bordeaux remporte le Championnat de France après avoir battu le Stade toulousain en finale (19-10). Victorieux en finale, Bègles-Bordeaux se rend célèbre par sa ligne d'avants constituée de Serge Simon, Vincent Moscato et Philippe Gimbert surnommés les « Rapetous », et cornaquée par un certain Bernard Laporte, futur, entraîneur du XV de France, ministre et président de la FFR. Elle gagne son 2e bouclier de Brennus après celui remporté en 1969, aussi aux dépens du Stade toulousain.

Bègles : Serge Simon, Vincent Moscato, Philippe Gimbert, André Berthozat, Christophe Mougeot, Michel Courtiols, Sébastien Conchy, Jean-Jacques Alibert, Bernard Laporte, Christophe Reigt, William Téchoueyres, Philippe Soulé, Régis Frenzel, Marc Sallefranque, Marc Geneste

Toulouse : Gérard Portolan, Patrick Soula, Claude Portolan, Hugues Miorin, Jean-Marie Cadieu, Olivier Marin, Bruno Dalla-Riva, Albert Cigagna, Jérôme Cazalbou, Philippe Rougé-Thomas, David Berty, Pierre Bondouy, Michel Marfaing, Jean-Michel Rancoule, Stéphane Ougier

Narbonne remporte son troisième Challenge Yves du Manoir consécutif en battant Bègles-Bordeaux.

Lors du tournoi des V Nations, le XV de France s'incline de 2 points face au futur vainqueur du Tournoi et se console avec le superbe essai de Philippe Saint-André plus connu sous le nom d'essai du siècle ou  "try of the century at Twickenham"

Cette année c'est également la 2e édition de la Coupe du Monde. Le rugby français est agité par des querelles internes à tous les niveaux : les dirigeants, les entraîneurs, les joueurs. La France est éliminée en quart de finale par l'Angleterre (19-10) et l'Australie s'adjuge le trophée aux dépends de ces mêmes anglais. Ce quart de finale restera dans les annales du rugby français comme un des sommets de la fourberie anglo-saxonne: d'un côté les anglais venus pour casser du Blanco et d'un autre côté, l'arbitre néo-zélandais David Bishop qui sifflera à charge. Laurent Cabannes dira à son propos "L'arbitre n'a pas arrêté de nous renvoyer au cimetière des prétentieux avec des pénalités merdiques.". David Bishop s'excusera après coup et démissionnera.

1991 c'est votre année de naissance mais c'est également celle de Jean-Marc Doussain, ouvreur ou demi-de-mêlée qui porta longtemps les couleurs du Stade Toulousain et celle du XV de France à 17 reprises. C'est également celle de Jean-Pascal Barraque, ouvreur du Biarritz Olympique puis du Stade Toulousain. 

1992 : La der de Blanco

Le RC Toulon remporte le Championnat de France après avoir battu le Biarritz olympique en finale (19-14). Il gagne son 3e bouclier de Brennus. Pour sa dernière saison, Serge Blanco avait hissé son club de toujours en finale mais rejoint le cercle des grands internationaux français qui ont échoué en finale du championnat de France. pour la petite histoire, Eric Champ, le capitaine emblématique du RCT, reçoit en costume le bout de bois car il avait été privé de finale suite à une 'altercation' en demi-finale.

Toulon : Michel PériéÉric DasalmartiniYann BraendlinGérald OrsoniBruno MotterozLéon LoppyThierry LouvetEric MelvilleAubin HueberYann DelaigueDavid JaubertJean-Christophe ReponPierre TrémouillePascal JehlPatrice Teisseire

Biarritz : Jean-François MondelaChristian BoulePascal OndartsDjakaria SanokoJean CondomJean-Marc IrigarayRichard Pool-JonesÉric GouloumetJean-Baptiste LecuonaDavid ArrietaPierre HontasBernard DaguerrePhilippe FeuilladeFranck CorrihonsSerge Blanco

Après David Bishop en 1991, les anglais nous dégotent un autre arbitre resté tristement célèbre, l'irlandais Stephen Hilditch, pour arbitrer le crunch du Tournoi. Le sommet d'un arbitrage à sens unique, où il explosera deux joueurs français (Grégoire Lascubé et Vincent Moscato) et devra quitter le parc des princes sous escorte policière. C’est la première fois qu’une équipe nationale écope de deux cartons rouges dans l’histoire du Tournoi. C’est aussi la seule fois que les Bleus ont deux expulsés dans le même match. Le journal The Guardian, résumera bien l'ambiance : « Le match de 1991, c’est la bagarre générale à la fermeture du bar. Celui de 1992, c’est sa poursuite sur le parking ». L'Angleterre qui s'offrira un second Grand Chelem consécutif cette année là.... devant le XV de France.

1992 c'est votre année de naissance mais c'est aussi celle de Virimi Vakatawa, centre du Racing et du XV de France, du 2e ligne d'origine sud-africaine, Paul Willemse, du centre parisien Jonathan Danty ou de l'arrière de Montpellier Anthony Bouthier.

1993 : L'essai passe à 5 points 

Le Castres olympique remporte le titre de champion après avoir battu 14 à 11 le FC Grenoble en finale. C'est le troisième bouclier de Brennus obtenu par l'équipe castraise, le précédent datant de 1950. Pour l'anecdote, l'essai castrais de Gary Whetton a été validé suite à une erreur d'arbitrage, puisque que le Grenoblois Franck Hueber avait aplati au préalable le ballon dans son en-but.... erreur que l'arbitre reconnaîtra 13 ans plus tard 

Castres Olympique : Labit, Bergès, Lungu, Combres, Lucquiaud, o) Rui (cap), m) Tonini, Pagès, Carminati, Diaz, Whetton, Bourdet, Lafforgue, Urios, Toussaint.
FC Grenoble : Savy, Meunier, Taofifenua, Vélo, Bardou ; o) Goirand, m) Mazille (Hueber), Chaffardon (cap), Mandic, Kacala, Brouzet, Merle, Capdeville, Ferruit, Tapié.

Le Stade Toulousain remporte son troisième Challenge Yves du Manoir en battant le Castres Olympique 13 à 8 à Agen.

Le XV de France remporte le tournoi des V Nations; C'est le premier qui donne lieu à la remise d'un trophée. Il est désormais tenu compte de la différence de points marqués/encaissés pour départager les équipes ayant même nombre de points de classement.

1993 c'est votre anniversaire, mais c'est également celui du pilier international toulousain Cyril Baille, de Charles Ollivon, capitaine du XV de France et 3e ligne au RC Toulon, ou de Teddy Thomas, l'ailier du racing et du XV de France.

1994 : L'essai du Bout du Monde

Le Stade Toulousain devient champion de France en disposant de l'AS Montferrand 22-16, avec sur le banc un certain Guy Novès, qui entraînera Toulouse jusqu'en 2015. Avec dix titres de champion de France et quatre titres de champion d'Europe, il est l'entraîneur français le plus titré.

Stade Toulousain : Dupuy, N'Tamack, Ph. Carbonneau (Mola), O. Carbonneau (Castaignède), Berty, o) Deylaud, Cazalbou, Sonnes, Cigagna (cap), Cester, Belot, Miorin, Portolan, Soula (Guiter), Califano.
AS Montferrandaise : Darlet, Ph. Saint-André, Ribeyrolles, R. Saint-André, Bertrank, o) Nicol, m) Pradier, Lhermet (cap), Juillet, Costes, Versailles, Lecomte, Duchème, Marocco, Menieu.

Le Pays de Galles remporte le Tournoi des V Nations. La France termine 3e avec deux succès.

En 1994, le XV de france s'envole pour la Nouvelle-Zélande où il réalisera l'exploit de battre les All-Blacks lors des deux test-matchs, avec en prime, "l'essai du bout du monde".  Dans le mythique stade d' Eden Park, gonflé à bloc, Jean-Luc Sadourny crucifie les Blacks qui menaient au score.

1994 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de François Cros, 3e ligne du Stade Toulousain et du XV de France, Baptiste Serrin, demi-de-mêlée international passé par l'UBB et le RCT, du centre international français Gaël Fickou, passé par le Stade Toulousain, le Stade Français ou le Racing, mais aussi de l'ailier tricolore d'origine fidjienne Alivereti Rakka et du pilier Mohamed Haouas.

1995 : Naissance du professionnalisme

C'est la naissance officielle du professionnalisme qui existait dans les faits depuis plusieurs années. L'élite du rugby français commence à se resserrer pour aboutir au futur Top14.

Le Stade toulousain remporte le titre de champion après avoir battu le Castres olympique en finale sur le score de 31 à 16. Le club haut-garonnais obtient son douzième titre de champion de France, établissant un nouveau record, et il réalise le doublé en remportant aussi le challenge Yves du Manoir.

Stade Toulousain : Ougier, N'Tamack, Ph. Carbonneau, Castaignède, Berty, o) Deylaud, m) Cazalbou (Artiguste), Sonnes, Cigagna (cap), Lacroix (Castel), Belot, Miorin, Portolan, Soula, Califano.
Castres Olympique : Savy, Escalle, Hyardet, Aué, Lucquiaud, o) Rui, m) Séguier (cap), Pagès, Swiadek, Diaz, Gourragne, Jeannard (Gaston), Lafforgue, Batut (Urios), Toussaint.

Le Tournoi des Cinq Nations 1995 est remporté par l'Angleterre qui remporte également son onzième Grand chelem. Le Pays de Galles, tenant du titre 1994, termine dernier avec la Cuillère de bois.

L'année 1995 est bien entendu marqué par la 3e édition de la Coupe du Monde de Rugby en Afrique Sud. Elle est remportée par les Springboks même si beaucoup de zones d'ombres entachent ce 1er sacre. C'est l'ère post-apartheid avec un président noir, Nelson Mandela, et tout doit être fait pour célébrer cette nouvelle nation "arc-en-ciel". Les joueurs sud-africains sont suspectés de dopage. D'ailleurs plusieurs d'entre eux mourront quelques années plus tard des suites de maladies. Enfin, il y a la théorie d'un empoisonnement des All Blacks, méconnaissables lors de la finale perdue après prolongation.

Et ne parlons pas de l'arbitrage dont XV de France fera les frais en demi-finale. Sous des trombes d'eau, cette talentueuse équipe de France fait mieux que résister et l'aurait sans doute emporté... à une autre époque. L'arbitre gallois Bevan refusant notamment un essai parfaitement valable de Ntamack. Bevan, qui suite à cette victoire, recevra une montre en or des mains du président de la fédération Sud-africaine !

Mais cette Coupe du monde, ce sont également de belles histoires et notamment la révélation du phénomène Jonah Lomu.

L'année 1995 se termine bien pour le rugby Français qui inflige un 3e revers de rang aux All-Blacks. Au Stadium de Toulouse, le XV de France renverse les Blacks 22-15.

1995 c'est votre année de naissance mais c'est également celle des talonneurs internationaux Camille Chat et Julien Marchand, de l'ailier toulonnais Gabin Villière, de l'arrière du Stade Toulousain Thomas Ramos, du 3e ligne Sekou Macalou ou du 2e ligne Swan Rebbadj.

1996 : Toulouse, 1er champion d'Europe

La Coupe d'Europe, lancée en 1995, en l'absence des clubs anglais, voit le Stade Toulousain s'imposer en finale face à Cardiff (21-18) et inscrire en premier son nom au palmarès de ce nouveau trophée.

Le Stade toulousain remporte également le Championnat de France après avoir battu le CA Brive en finale (20-13). Il obtient son 13e titre de champion de France, le troisième d'une série de quatre consécutifs. Brive perd en finale pour la quatrième fois, le titre lui échappe une fois de plus... et ils attendent toujours.

Toulouse : Christian Califano, Patrick Soula, Claude Portolan, Hugues Miorin, Franck Belot, Didier Lacroix, Hervé Manent, Sylvain Dispagne, Jérôme Cazalbou, Christophe Deylaud, David Berty, Thomas Castaignède, Philippe Carbonneau, Émile Ntamack, Stéphane Ougier

Brive : Didier Casadeï, Vincent Moscato, Richard Crespy, Éric Alégret, Laurent Bonventre, Loïc Van der Linden, Alain Carminati, Thierry Labrousse, Sébastien Bonnet, Alain Penaud, Christophe Lucquiaud, Jean-Marie Soubira, Romuald Paillat, Jérôme Carrat, Sébastien Paillat

Le Tournoi des Cinq Nations 1996 est remporté par l'Angleterre au bénéfice de la différence de points. la France termine à la 3e place.

En 1996 est créée la version féminine du tournoi des V Nations, le Tournoi des 4 Nations incluant l'Angleterre, le Pays de Galles, l'Irlande et l'Ecosse. Les Françaises font leur entrée dans la compétition en 1999.

1996 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de Damian Penaud, ailier international français évoluant à l'AS Clermont Auvergne, d'Anthony Jelonch, 3e ligne international portant les couleurs du Castres Olympique, ou du 2e ligne ballonnets du XV de France, Guillaume Ducat. 

1997 : L'adieu au Parc des Princes

Le Stade toulousain remporte le Championnat de France après avoir battu le CS Bourgoin-Jallieu en finale (12-6). Il obtient son 14e titre de champion de France, le quatrième d'une série de quatre titres consécutifs. Le CS Bourgoin-Jallieu perd la première finale qu'il dispute.

Stade Toulousain : Ougier, Marfaing, Martin (Carbonneau), Castaignède, Berty, o) Deylaud (cap), m) Cazalbou, Sonnes, Dispagne, Lacroix, Belot, Miorin, Jordana (Califano), Soula, Califano (Lasserre).
CS Bourgoin-Jallieu : Geany, Leflamand, Péclier, Glas (Fernandez), Saunier, o) Cassagne, m) Mazille, Malafosse, Raschi (Frier), Chazalet, Daudé (Nibelle), Cécillon (cap), Morgan (Gomez), Sanchez, Vessiller.

Malheureux de l'édition 96 du championnat, le CA Brive, remporte la Coupe d'Europe 28 à 9 contre Leicester, les clubs anglais ayant intégré la compétition. Pour l'anecdote, les brivistes fêtèrent très dignement le titre dans l'avion du retour avec pour 46000 € de dégâts! Patrick Sébastien, le président briviste, se fendit d'une blague comme excuse : "Que celui qui n'a jamais péché nous jette la première bière."

Ensuite, un match est organisé entre le champion d'Europe et le champion de l'Hémisphère Sud, les Auckland Blues. Malgré l'absence de Jonah Lomu, les Blues corrigent les corréziens 47 à 11! L'expérience ne sera jamais renouvelée…

Comme en 1977 et 1987, le 7 porte chance au XV de France qui remporte le tournoi avec un 5e Grand Chelem à la clef. C'est gonflé à bloc que les tricolores attendent les champions du monde pour deux test-matchs à l'automne. Si le 1er est perdu d'un rien, le second, pour le dernier match au Parc des Princes, est une humiliation pour les Bleus avec un cinglant 52-10.... Jamais une équipe de France n'avait encaissé autant de points. Si des soupçons de dopage ont été avancés, cette déroute a surtout permis d'accélérer la professionnalisation du rugby français.

1997 c'est votre année de naissance, mais celle également celle de plusieurs internationaux français, comme les talonneurs Pierre Bourgarit et Péato Mauvaka, du 2e ligne Baptiste Pesenti, des 3e ligne Grégory Aldritt, Dylan Cretin et Selevasio Tolofua, ou encore du demi de mêlée Baptiste Couillou.

1998 : Naissance de la LNR

Le CA Brive retrouve la finale de la Coupe d'Europe mais s'incline d'un point face aux anglais de Bath (19-18). L'US Colombiers remporte le Bouclier Européen aux dépends d'Agen (43-5)

Le XV de France signe un second Grand Chelem de rang dans le tournoi des V Nations et inaugure de la plus belle des façons le nouveau Stade de France.

Dans cette nouvelle arène, le Stade français remporte le Championnat en battant l'USA Perpignan en finale (34-7). C'est leur 1er bouclier de Brennus depuis 1908 ! Après les années ShowBiz du Racing, c'est le rugby spectacle de Max Guazzini, patron de la station de radio NRJ, qui apporte une touche de fantaisie et de fraicheur à ce rugby professionnel. L'équipe est montée par Barnard Laporte qui fait venir la 1ère ligne championne de France en 1991.... les "Rapetous" 

Stade Français : Gomès, Dominici, Comba, Mytton, Bolo Bolo (Abadie), o) Dominguez, m) Laussucq, Pool-Jones (Moni), Juillet, M. Lièvremont, Chaffardon (Ross), Auradou (Roumat), Gimbert (Marconnet), Moscato (cap) (Pedrosa), Simon.
USA Perpignan : Bastide, Joubert, Plana, Barrau (Laporte), Tutard, o) Saliès (Arrandiga), m) Basset (Pérarnau), Majoral, TH. Lièvremont (cap), Deroeux (Olibeau), James, Pradal (Fourny), De Besombes, Lançon (Konieck), Peillard (Meya).

Le 13 juin, la FFR créé la Ligue Nationale de Rugby qui sera chargée d'organiser le championnat de France professionnel.

1998 c'est votre année de naissance,  mais celle également celle de plusieurs internationaux français, comme des piliers Demba Bemba, Hassane Kolingar, du talonneur Teddy Baubigny, du 3e ligne Cameron Woki, de l'ouvreur Matthieu Jalibert ou du centre Pierre-Louis Barassi.

1999 : Une demi-finale d'anthologie.

Le Stade toulousain remporte le championnat de France après avoir battu l'AS Montferrand en finale (15-11). Il gagne un 15e titre de champion de France, le 5e pendant les années 1990. L'ASM perd en finale pour la 6e fois.

Après deux Grands Chelem consécutifs, le XV de France sombre dans le tournoi 1999 avec une seule petite victoire 10-9 en Irlande. l'Ecosse remporte cette édition.

En Coupe d'Europe, les anglais, mécontents du format, repartent ! Et c'est la province irlandaise de l'Ulster qui en profite pour remporter la 4e édition, aux dépends de l'US Colomiers, 21-6.

1999, c'est bien entendu la 4e édition de la Coupe du Monde. Après un tournoi désastreux l'équipe de France aborde la compétition sans certitudes. Elle termine la phase de poule invaincue mais sans adversaires très coriaces. La France déroule en quarts face à l'Argentine (47-26) et se qualifie pour les demi-finales aux côtés des trois grandes nations de l'hémisphère sud. 

C'est une demi-finale d'anthologie que nous proposent les Bleus. Pourtant sur le papier, l'affiche semble très déséquilibrée et le score à la mi-temps, après un doublé de Jonah Lomu (24-10) ne plaide pas en faveur de l'exploit ! Mais vint la seconde période où Titou Lamaison, touché par la grâce, claque deux drops et deux pénalités en huit minutes puis Christophe Dominici, lui, profite d’un rebond favorable pour faire passer la France devantLes Bleus deviennent alors injouables, et tout leur sourit. Dans un Twickenham incrédule, Richard Dourthe assomme les Blacks avant que Philippe Bernat-Salles, d’un sprint de 80 mètres ne les achève. Marchant sur l’eau, les Bleus ont signé un 31-0 en l’espace de 30 minutes ! 

Malheureusement, comme en 1987, tout à leur exploit des demis, La France passe à côté de sa finale. Les Wallabies remporte pour la seconde fois la compétition.

Petite anecdote insolite: Pour souder une équipe divisée en clans et aux piteux résultats sur le terrain, les sélectionneurs, Jean-Claude Skrela et Pierre Villepreux, décident de leur faire suivre un stage commando dans l'Aveyron. Ce stage très dur, explique-t-il la réussite des Bleus en 1999 ? En Tous les cas, toutes les grandes nations le mettront ensuite au programme de leur préparation !

1999 c'est votre année de naissance,  mais celle également celle de plusieurs internationaux français, comme le pilier toulonnais Jean-Baptiste Gros, le seconde latte Kilian Géraci, les ouvreurs Romain Ntamack et Louis Carbonel ou du centre Arthur Vincent.

Les années "A du ballon"

Millésime Rugby, Les années A du ballon

"Rugby Champagne !"

2000 : Naissance des VI Nations

Le Stade français remporte le championnat de France  après avoir battu l'US Colomiers en finale (28-23) dont c'était la première finale. Les joueurs parisiens ne s'illustrent pas que sur le terrain; En 2000, Max Guazzini lance en effet la première édition du calendrier des Dieux du Stade où les joueurs apparaissent dénudées. Devant le succès, les tirages seront portés à 200,000 exemplaires !

Stade Français : Stoltz, Dominici, Comba, Mytton, Raffault, o) Dominguez, m) Laussucq, Pool-Jones, Juillet (cap), Moni (George), Chaffardon (Rabadan puis Gomez), Auradou, de Villiers (Wring), Pedrosa (Landreau), Marconnet.
US Colomiers : Sadourny (cap), Roque, Carré, Sieurac, Marticorena, Lhande, o) Skrela, m) Culinat, Tabacco, F. N'Tamack, De Guisti (Magendie), Lorenzi (Peysson), Revallier (Manent), Tomuli (Graou), Laurent (Dal Maso), Delpuech.

En Coupe d'Europe, c'est le retour (définitif) des clubs anglais avec une victoire finale pour Northampton aux dépends du Munster (9-8).

Le Tournoi devient des VI nations en accueillant le XV d'Italie... qui y fera honneur en gagnant son premier match face à l'Ecosse. L'Angleterre remporte le tournoi devant la France.... qui s'incline à domicile 27-25 face à l'Irlande grâce à un triplet d'un jeune joueur prometteur... Brian O’Driscoll.

2000 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de Yoram Moefana, centre international français évoluant à l'Union Bègles Bordeaux ou du 3e ligne du Racing Jordan Joseph 

2001 : 16e Brennus pour Toulouse

Le Stade Toulousain remporte le championnat après avoir battu l'AS Montferrand en finale (34-22). Toulouse remporte le bouclier de Brennus pour la seizième fois, tandis que l'ASM perd pour la 7e fois en finale.

Stade Toulousain : Jeanjean, Garbajosa (Michalak), Desbrosse (Ougier), Poitrenaud (Penaud), Marfaing (Garbajosa), m) Michalak (Cazalbou), o) Delaigue, Labit (Lacroix), Pelous (cap) (Dispagne), Bouilhou, Gérard (Belot), Miorin, (Pelous), Tournaire (Soulette), Bru, Califano.
AS Montferrand : Marlu, Rougerie (Nadau), N'Guaumo (Viars), Nadau (Nicol), Bory, o) Merceron, m) Troncon, Magne (Machacek), Boome, Audebert, Lecomte (cap), Barrier (Boome), Audebert, Lecomte (cap), Barrier (Boome), Galasso, Pedrosa (Caputo), Tolofua (Reidy).

En Coupe d'Europe, les champion de France en titre accèderont à la finale mais s'inclineront 34-30 face aux Tigres de Leicester. Pourtant, grâce à un drop de Dominguez, le Stade Français menait à la 79e !

L'Angleterre conserve sont titre dans le tournoi. La France termine 5e et l'Italie goute pour la première fois à la cuillère de bois. Lors du match France/Galles, l'ouvreur gallois, Neil Jenkins, réalise une performance rarissime puisque qu'il marque des 4 façons possibles : un essai, deux drops, trois pénalités et quatre transformations.. et accessoirement permet à son équipe de l'emporter !

Autre anecdote insolite sur le tournoi qui fut l'un des plus long de l'histoire puisqu'il débuta le 03 février pour ne s'achever que le 20 octobre ! En cause une épidémie de fièvre aphteuse affectant le bétail au Royaume-Uni. Trois matchs de l'Irlande sont reportés à l'automne.

2001 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de jeunes joueurs prometteurs qui feront peut-être bientôt les gros titres comme le pilier Paul Mallez, les deuxièmes lignes Adrien Warion, Joshua Brennan, les 3e ligne Jean-Baptiste Lachaise, Mattéo Le Corvec, Matthias Haddad, les ouvreurs Edgar Retière et Thibault Debaes ou l'ailier Nathan Farissier.

2002 : 1er Grand Chelem dans le VI Nations

Le Biarritz olympique remporte le Top16 après avoir battu le SU Agen en finale (25-22). Le dernier titre du B.O. datait de 1939.

Biarritz Olympique Pays Basque : Brusque, Bernat-Salles, Roff, Isaac (Boussès, 96e), Bidabé (Legg, 98e), o) Peyrelongue, m) Morlas (Mazas, 75e), Milhères (Chouchan, 56e), T. Lièvremont, Betsen, Versailles (Nauroy, 48e), Roumat, Avril (Curnier, 97e), Gonzalez, Menieu ‘Puleoto, 63e).
Sporting Union Agen : Marlu, Rougerie (Nadau), N'Guaumo (Viars), Nadau (Nicol), Bory, o) Merceron, m) Troncon, Magne (Machacek), Boome, Audebert, Lecomte (cap), Barrier (Boome), Audebert, Lecomte (cap), Barrier (Boome), Galasso, Pedrosa (Caputo), Tolofua (Reidy).

La France réalise le Grand Chelem dans le Tournoi 2002. C'est la 1ère équipe à réussir cette performance depuis que le tournoi accueille 6 équipes. L'Italie conserve sa cuillère de bois! Le mi-temps de la rencontre entre l'Italie et la France fut le théâtre d'une scène devenue culte: Bernard Laporte, le sélectionneur des Bleus, va, dans un monologue 31 secondes s'emporter contre la passivité de ses joueurs.

En Coupe d'Europe les anglais de Leicester réalisent le 1er doublé de la compétition après avoir battu le Munster en finale.

2002 c'est votre année de naissance, mais c'est également celle de jeunes joueurs prometteurs qui feront peut-être bientôt les gros titres comme le demi-de-mêlée Nolann le Garrec, formé à Vannes et actuellement au Racing.

2003 : Le sacre mondial de l'Angleterre

Le Stade français remporte le Top16 en battant 32-18 le Stade Toulousain en finale. C'est le dernier match du demi-de-mêlée, fabien Galthié, futur entraîneur du XV de France.

Stade Français CASG : Corletto, Lombard (Gomes), Glas (Mytton), Liebenberg, Dominici, o) Dominguez, m) Galthié (Fillol), Jéchoux (Martin), Tabacco (Marchois), Rabadan, James, Auradou (cap), Marconnet, August (Blin), De Villiers (Lemoine).
Stade Toulousain : Poitrenaud, E. N'Tamack (cap) (Heymans), Jauzion (Besbrosse), Garbajosa, Clerc, o) Delaigue (Elissalde), m) Michalak, Brennan (F. Maka), Labit, Bouilhou, Pelous, Gérard (Lamboley), Collazo (Poux), Bru (Servat), Lecouls (Soulette).

En Coupe d'Europe, finale 100% français qui voit le Stade Toulousain l'emporter face à l'USAP (22-17) et ainsi accrocher une seconde étoile à son maillot. Pour l'anecdote, la finale se disputait à Dublin, et Guy Novès avait dans ses rangs, Trevor Brennan, un international irlandais :  Je fais rentrer Trevor Brennan en premier à Dublin, tout le public était avec nous. ... J’avais captivé le public irlandais, c’était une coquinerie de ma part. »

C'est l'année du XV de la Rose qui remporte tout d'abord le Grand Chelem dans le Tournoi des VI Nations (son 12e mais le 1er dans sa version à 6 équipes). Le Pays de Galles repart avec la cuillère de bois.

Mais bien entendu, l'heure de gloire du rugby anglais c'est le 22 novembre, où l'Angleterre, emmené par Jonny Wilkinson, remporte la 5e Coupe du Monde, la seule à ce jour remportée par une équipe de l'hémisphère nord. Les anglais qui sur leur route élimineront en demi-finale le XV de France (24-7). Les anglais battent en finale l'Australie, qui se contentera d'un record, celui de la plus large victoire dans cette compétition.... 142 à 0 face à la Namibie !

2003 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2004 : Le 12e Brennus du Stade Français.

Le Stade français remporte le Top 16 après avoir battu l'USA Perpignan en finale sur le score de 38 à 20. la finale est marquée par une histoire sur la complicité entre l'ailier du Stade français, Christophe Dominici et l'ouvreur Diego Dominguez. : «Domi, qui ne faisait jamais ça, c’était pas son truc, passe un drop. Il se retourne alors vers moi en me chambrant : «t’as compris comment faut taper ?» En pleine finale !» La provocation pique évidemment Diego Dominguez, maître-artificier du club. «Je me dis «tu vas voir toi…» Trois minutes plus tard, il me passe le ballon. Je suis à 40 mètres des poteaux, en déséquilibre. Il fallait pas tenter un drop, ce n’était pas possible. Evidemment, je le tente quand même, en pleine course. Il passe. Je le regarde et je lui dis «tu as compris petit ?»

Stade Français Paris : Dominici - Corleto (Lombard 78e), Glas, Liebenberg, Hernandez - Dominguez (Skrela 55e), Pichot (Mahe 78e) - Tabacco, Bergamasco, Rabadan (Moni 52e) - James - Auradou (cap) - De Villiers (Lemoine 62e), Marconnet, Blin (August 55e)
USA Perpignan : Marty (Laharrague 65e) - Giannantonio, Bomati, Luger (Janin 34e), Manas - Edmonds, Loustau - Goutta (cap), Le Corvec (Robertson 52e), Porcu (O'driscoll 62e) - Gaston, Alvarez-kairelis - Freshwater, Mas, Konieck (Grelon 58e)

Le Tournoi des Six Nations 2004 est remporté par l'équipe de France qui signe son huitième Grand chelem. L'Irlande remporte sa première Triple couronne depuis 1985, tandis que l'Écosse concède sa première Cuillère de bois depuis 1994. L’Angleterre, tout auréolée de son titre de championne du monde décroché quelques mois plus tôt, débarque au Stade de France pour défier les Bleus mais un homme marque ce crunch, c’est Dimitri Yachvili. Le demi de mêlée français inscrit 19 des 24 points des Bleus et écoeure à lui tout seul le XV de la Rose.

Comme l'an passé, le Stade Toulousain rejoint la finale mais s'incline 27-20 face aux londoniens des Wasps.

2004 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2005 : Une 3e étoile pour Toulouse

Comme en 2003, finale 100% française en Coupe d'Europe entre les deux stades... et c'est Toulouse qui accroche une 3e étoile à son maillot. 

Le Biarritz Olympique remporte le championnat de France après avoir battu le Stade Français en prolongation 37-34. Pour l'ex-parisien Benoît August, c'est le troisième Bouclier de Brennus en trois ans! Et le Stade Français vient de perdre sa deuxième finale en deux semaines ! En 2005, le Stade Français, toujours en quête d'innovation, arborera pour la première fois un maillot rose !

Stade Français : Hernandez (puis Mirco Bergamasco, 27e), Glas, Liebenberg, Dominici (puis Sarraméa, 73e), (o) Skrela, (m) Pichot, Sowerby, Martin, Rabadan (puis Mauro Bergamaso, 96e), James, Auradou (cap, puis Brouzet, 70e), De Villiers (puis Marconnet, 46e), Blin (puis Kayzer, 60e) et Roncero.
Ent : Galthié et Landreau.
Biarritz : Brusque, Bidabé (Martin Aramburu, (27e), Traille, Boussès, Gobelet, (o) Peyrelongue, (m) Yachvili, Th Lièvremont (cap), Harinordoquy, Betsen, Couzinet, Thion, Avril (puis Lecouls, 73e), August (puis Gonzalez, 74e) et Balan.
Ent : Lagisquet et Delmas.

Le Pays de Galles remporte son premier Tournoi depuis 1994, sa première Triple couronne depuis 1988 et son premier Grand Chelem depuis 1978. La France termine à la seconde place.

2005 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2006 : Naissance du Top14

Le Biarritz Olympique conserve son titre de Champion de France en battant le Stade Toulousain en finale (40-13). C'est le 4e Brennus pour le B.O, qui inaugure une nouvelle formule de championnat resserré... le TOP 14. Benoît August remporte quant à lui un quatrième titre consécutif de champion de France !

C'est l'année des biarrots qui accèdent également à la finale de la Coupe d'Europe mais s'inclinent 23-19 face au Munster.

L'équipe de France remporte le Tournoi des Six Nations avec quatre victoires, pour une défaite. Il s'agit de la quinzième victoire de l’équipe de France dans le Tournoi.

Depuis 2002, l'IRB organise le championnat du Monde des moins de 21 ans. En 2006, pour le 1ère fois, le XV de France est sacrée en battant l'Afrique du Sud en finale. Petite anecdote croustillante, puisque suite à une blague de potache, un certain Camille Fourt-Arteaga était cité comme champion du monde Français aux côtés des vrais champions du monde que sont BeauxisGuiradoMedard,Ouedraogo...  mais la supercherie a trompé Wikipedia et surtout l'IRB qui ont repris son nom dans la liste des vainqueurs !

2006 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2007 : 1ère Coupe du monde en France

Le Stade Français remporte le TOP 14 aux dépends de Clermont (23-18). Les Clermontois perdent leur huitième finale, sur 8 disputées, et voient la malédiction les poursuivre.

Le XV de France remporte à nouveau le Tournoi des VI Nations.

En Coupe d'Europe, finale 100% anglaise entre Leicester et les Wasps. C'est le second titre pour les londoniens après 2004.

A l'été, dans le respect de la tradition, Bernard Laporte, le sélectionneur des Bleus, s'envole pour la Nouvelle-Zélande avec une équipe privée de tous les finalistes du championnat de France. Résultat, une déroute mais la naissance d'un phénomène, Sébastien Chabal, qui détruit sur un plaquage le 3 ligne centre néo-zélandaise, Chris Masoe, qui titube après s'être relevé

2007 est bien entendu l'année de la 6e Coupe du Monde, la première organisée par la France. Le XV de France rate son entrée dans la compétition en perdant le match d'ouverture face à l'Argentine. Mais en quart de finale, les Bleus se surpassent en éliminent les All-Blacks avant de tomber en demi-finale, comme en 2003, face à l'Angleterre. Finalement les Springboks accrocheront une seconde étoile à leur maillot.... plus méritée que celle de 1995.

2007 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2008 : 17e Brennus pour Toulouse

Toujours la poisse pour Clermont qu'en enchaîne un 9e revers en finale du championnat de France (26-20), face au Stade Toulousain 

Clermont : Baby – Rougerie (Cap.), Joubert, Canale, Nalaga – James, Mignoni – Vermeulen, Audebert, Bonnaire, Privat, Cudmore, Zirakashvili, Ledesma, Emanuelli

Toulouse : Medard – Donguy, Kunavore, Jauzion, Heymans – Elissalde, Kelleher – Sowerby, Dusautoir, Bouilhou (Cap.), Pelous, Albacete, Hasan, Servat, Human

En Top14, l'une des dernières grandes bagarres, vidéo oblige, se déroule à Mayol entre le RCT et le Stade Français.

En Coupe d'Europe, le Stade Toulousain s'incline en finale face au Munster (16-13)

Le Pays de Galles remporte le Tournoi des VI Nations en réalisant le Grand chelem pour la 10e fois

2008 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2009 : Le 7e bouclier de l'USAP

Le tournoi des VI nations est remporté par l'Irlande: c'est leur première victoire depuis 1985, leur second Grand Chelem... après 1948. La France termine à la 3e place et l'Italie repart avec la cuillère de bois. 

La finale européenne oppose les anglais de Leicester aux Irlandais du Leinster. C'est le 1er titre européen pour les irlandais. Petite anecdote croustillante des demi-finales ou Leicester rencontre Cardiff. Julien Dupuy, le demi-de-mêlée français des Tigres est sorti par son entraîneur à 5 minutes de la fin. Seulement voilà, les gallois égalisent et la place en finale va se jouer aux tirs au buts. Toby Flood sorti sur blessure, Richard Cockerill se retrouve sans buteur et veut donc faire rentrer Dupuy avant la fin du temps final.... Mais personne ne le trouvait. Au bout d'un moment on le trouve en sous-vêtements, avec une cigarette et une bière, en train de regarder le match à la télé. On a dû récupérer son maillot, ses chaussettes et son short, le faire rentrer pour les 30 dernières secondes... il marquera l'une des pénalités de la gare !

L'USA Perpignan remporte le titre de champion de France en battant l'ASM Clermont en finale 22 à 13. Le dernier titre de l'USAP remontait à 1955 alors que l'ASM perd en finale pour la dixième fois dont les trois dernières consécutives.

PERPIGNAN : Porical –Sid, Marty (Grandclaude 75e), Mermoz, Candelon (Burger 78e)-Hume, Durand (Mele 75e)- Chouly, Perez, Le Corvec (Britz 57e)- Olibeau (Vilaceca 65e), Alvarez-Kairelis-Mas (cap) (Bozzi 78e), Tincu (Guirado 59e), Freshwater (Pulu 59e).

CLERMONT : Floch- Baby (Senio 79e), Rougerie (Cap), Canale (Garcia 77e), Nalaga (Baï 77e)- James, Mignoni- Bonnaire, Audebert, Cudmore (Vermeulen 50e)- Privat (Jacquet 55e), Pierre- Scelzo (Zirakashvili 31e), Ledesma (Cabello 65e), Domingo (Emmanuelli 73e).

Le XV de france s'envole ensuite pour la Nouvelle-Zélande où elle réalisera l'exploit de s'imposer lors du premier test-match (27-22)... la dernière victoire sur le sol néo-zélandais. 

2009 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

2010 : La fin d'une malédiction pour l'ASM

Le XV de France remporte le tournoi des VI Nations avec un 9e Grand Chelem à la clef. 

On reprend les mêmes finalistes qu'en 2009 mais on inverse les rôles. Après 10 finales perdues, Clermont soulève enfin son 1er Bouclier de Brennus après sa victoire 19-6 au Stade de France. 11e finale, comme le 11e tome d'Astérix et Obelix, le "Bouclier Averne" !

PERPIGNAN: Porical - Manas, Marty, Mermoz, Planté - (o) Hume (N. Laharrague 54), (m) Durand (Mélé 59)- Perez (Tuilagi 53, Vilaceca 59), Tuilagi (Le Corvec 46), Tonita - Tchale-Watchou (Grandclaude 71), Olibeau - Mas (cap.) (Pulu 74), Guirado (Tincu 53), Freshwater (Schuster 63).

CLERMONTFloch - Nalaga, Rougerie (cap.), Joubert, Malzieu - (o) James, (m) Parra - Lapandry (Audebert 59), Vermeulen, Bonnaire - Privat (Pierre 53), Cudmore - Scelzo (Zirakashvili 44, Scelzo 73), M. Ledesma (Cabello 72), Domingo.

Année faste du rugby français avec une finale 100% tricolore en Coupe d'Europe et le 4e sacre du Stade Toulousain aux dépends du Biarritz Olympique (21-19)... les basques qui perdent leur second finale. 

2010 c'est votre année de naissance et ce sera sans doute celle de grands joueurs de rugby français et internationaux... mais qui ?

Les années "Grand Cru ?"

Millésime Rugby, Grand Cru

"Piquette ou grand cru?  l'avenir le dira"

2011 : la finale des regrets

L'Angleterre remporte le Tournoi des VI Nations; La France termine 3e avec une inquiétante défaite face à l'Italie.

En finale du Champion de France, une finale inédite entre le Stade Toulousain et Montpellier... et au final un 18e Brennus pour les Toulousain. 

TOULOUSE : Heymans (Fritz, 50e) - Caucaunibuca (Clerc, 65e), Jauzion, Poitrenaud, Médard - (o) Skrela (Bezy, 68e), (m) Doussain - Dusautoir (cap.), Picamoles, Bouilhou (Nyanga, 56e) - Albacete, Millo-Chluski (Maestri, 48e) - C. Johnston (Falefa, 77e), Servat (Lacombe, 32e), Human (Poux, 48e).
MONTPELLIERThiéry - Nagusa (Berard, 58e), Mirande (Rees, 68e), Fernandez, Bustos Moyano - (o) Trinh-Duc, (m) J. Tomas (Paillaugue, 65e) - Gorgodze, Matadigo, Ouedraogo (cap.) (Bost, 68e) - Fakaté (De Marco, 54e), Hancke - Jgenti (Figallo, 79e), Rofes (Caudullo, 54e), Figallo (Leleimalefaga, 72e).

2011  c'est la 7e Coupe du Monde, qui se dispute en Nouvelle-Zélande. La France inquiète en phase de poule et s'incline face à la Nouvelle-Zélande mais surtout face au Tonga. Malgré 2 défaites, les Bleus se hissent en quart de finale où ils livreront un match somptueux face au XV de la Rose. On pense les Bleus lancés mais ils balbutient à nouveau leur rugby en demi-finale et malgré une supériorité numérique ne battront les gallois que d'un point. Après 1987 et 1999, c'est le 3e finale du XV de France: au vu du match de poule et de la demi-finale, on s'attend à une boucherie... mais contre toute attente, la France domine la finale et ne s'incline que d'un petit point 8-9 avec quelques décisions très litigieuses de l'arbitre sud africain Joubert. Si la place en finale est inespérée au vu des performance, indiscutablement la France aurait mérité de soulever son 1er trophée Webb Ellis.

Petite anecdote savoureuse révélée par le 2e ligne Pascal Papé. Pour le Haka, les français cherchaient une parade; Ils opteront finalement pour le V de la victoire face aux Blacks... mais l'idée de la danse des canards a aussi été évoquée !

Histoire à suivre....

Accessoires